“Je suis fatigué de l’indignation sélective”, Azzedine Taïbi, qui a mis en berne les drapeaux de sa mairie de Stains, en hommage à l’Egypte

 “Je suis fatigué de l’indignation sélective”, Azzedine Taïbi, qui a mis en berne les drapeaux de sa mairie de Stains, en hommage à l’Egypte

Azzedine Taïbi met en berne les drapeaux de sa mairie de Stains


Depuis 2014, Azzedine Taïbi est maire de Stains, commune populaire de 30.000 habitants, située dans la banlieue nord de Paris. Une fois n'est pas coutume : l'édile communiste a décidé que ce lundi (27 novembre), les drapeaux de sa mairie seront mis en berne. Un signe de solidarité et d'hommage aux victimes égyptiennes de l'attentat contre la mosquée de Bir Al-Abeb, dans le nord du Sinaï, qui a fait au moins 305 morts dont 27 enfants et 128 blessés. Un geste d'autant plus important pour Azzedine Taïbi, "fatigué des indignations sélectives". 


LCDL : Vous avez décidé de mettre ce lundi les drapeaux en berne de votre ville en signe d'hommage aux victimes de l'attentat en Égypte….



Azzedine Taïbi : Oui, ce n'est pas la première fois que la ville de Stains rend hommage de cette manière aux victimes des attentats, et malheureusement, ça ne sera sans doute pas la dernière… Je le fais à chaque fois que des enfants, des femmes et des hommes, peu importe leur nationalité ou leur religion sont touchés et meurtris par des attentats odieux. Nous l'avons fait, par exemple, aussi bien pour Mogadiscio que pour Las Vegas.


Cela prend-il plus de sens à Stains ? 


Oui. Car l'ADN de notre ville populaire où cohabitent pacifiquement des centaines de nationalités est celui de la solidarité, de la culture de la paix et du soutien absolu des peuples opprimés. Les Stanois-es ont ça dans leurs tripes. 


L'attentat survenu ce vendredi en Égypte vous a terriblement ému…


Oui. Déjà, le nombre de victimes est impressionnant. Nous sommes à plus de 300 morts ! Même si un mort, c'est un mort de trop, là, les terroristes ont tué en quelques minutes plus de 300 personnes ! C'est énorme. Et puis, cette attaque ignoble s'est produite dans un lieu de culte, pendant la prière. C'est insupportable… 


Vous trouvez également que l'indignation en France pour cet attentat en Égypte n'a pas été à la hauteur …


Effectivement. Et je le regrette  profondément. Cet attentat n'a pas suscité un émoi aussi vif et une indignation aussi forte de la part de notre classe politique comme cela peut-être le cas pour d'autres attentats. A croire que pour certains, il y aurait deux catégories d'humains ! Je trouve scandaleux de hiérarchiser les victimes. On doit condamner avec la même détermination la violence frappant l'espèce humaine, d'où qu'elle vienne.


Vous dénoncez également le peu de couverture médiatique …


Oui. J'aimerais rappeler que cet attentat est le plus meurtrier de l'ère moderne perpétré en Égypte. Ce pays n'est qu'à 5 heures d'avion de la France. Cet horrible attentat n'a même pas fait la Une des journaux télévisés. Il y a eu quelques articles bien entendu, mais pas d'émission spéciale, comme ça peut être le cas quand un pays occidental est frappé. 36 heures après le drame, on en parlait quasiment plus dans nos médias. Pour moi, ce "deux poids deux mesures" est dangereux parce qu'il génère des amertumes. Une rancœur néfaste pour le vivre ensemble.


Propos recueillis par Nadir Dendoune

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune