« La Fissure », illustration de la crise migratoire en Europe

 « La Fissure », illustration de la crise migratoire en Europe

« La fissure »


Nombreux sont les ouvrages consacrés aux migrants et au drame qu’ils vivent aujourd’hui. La bande-dessinée « La fissure » vient de paraître chez Gallimard. Elle est l’œuvre de deux journalistes espagnols, Carlos Spottorno et Guillermo Abril.


L’un est photographe, l’autre rédacteur. Tous les deux ont travaillé sur cette œuvre à partir de clichés illustrant la crise migratoire. Pendant trois années, ils ont sillonné les frontières de l’Europe. Résultat : 25 000 photos et 15 carnets de notes, de l’Afrique à l’Antarctique, des Balkans à la Scandinavie, qui ont permis de penser cette bande dessinée, intitulée « La Fissure ».


C’est en octobre 2013, après un naufrage au large de l’île de Lampedusa qui fait 366 victimes que Carlos Spottorno et Guillermo Abril partent en reportage pour le quotidien El Pais Semanal, travail grâce auquel ils recevront d’ailleurs le World Press Photo Award 2015. Après avoir décroché ce prix, ils repartent, plus longtemps. Avec une bourse, ils parviendront à financer leur projet.


Documentaire graphique


Le résultat est surprenant. La forme de la BD a été évidemment choisie pour séduire un plus large public. Mais à y regarder de plus près, on se rend compte qu’il ne s’agit pas d’une bande dessinée à proprement parler, plutôt d’un ouvrage au style inclassable.


Sur la forme, c’est en réalité un roman, une sorte de roman photo, voire même un documentaire graphique, selon les termes des deux auteurs. Sur le fond, Carlos Spottorno et Guillermo Abril ne font pas dans le pathos. Ils livrent une analyse acerbe d’une Europe ébranlée par l’afflux de migrants et, tout simplement, qui se fissure.


Chloé Juhel


« La fissure », de Carlos Spottorno et Guillermo Abril, aux éditions Gallimard

Chloe Juhel

Chloe Juhel