Le syndicat des parents des quartiers populaires fait sa rentrée

 Le syndicat des parents des quartiers populaires fait sa rentrée

Fatima Ouassak et Diariatou Kébé


Le 24 mai dernier, à Montreuil, le « Front de mères » lançait le premier syndicat des parents de quartier populaire. Ce dimanche, le 24 septembre, il invite les citoyens à une nouvelle rencontre, pour faire sa grande rentrée, à Paris cette fois.


La réunion de travail et d’information est ouverte à toutes et tous. Elle aura lieu ce week-end, dans un lieu particulièrement bien choisi : les Grands Voisins. Il s’agit d’un « lieu d’interactions sociales, culturelles et solidaires ».


Le « Front de mères » est un réseau de parents d'élèves qui veut lutter contre les discriminations dont sont victimes les enfants et les familles vivant dans les quartiers populaires.


Fatima Ouassak et Diariatou Kébé sont les deux fondatrices de cette nouvelle organisation. Au printemps dernier, elles ont lancé les premiers états généraux des familles contre les discriminations à l’école. Des parents, des enseignants et des militants étaient venus échanger sur toutes ces questions.


« Tout ce qui concerne nos enfants »


Un mot d’ordre est ressorti de cette premier rendez-vous : le besoin de « se structurer sur l’ensemble de ce qui touche nos enfants, en termes d’éducation et de transmission », a expliqué Fatima Ouassak à la tribune.


La question du racisme et de l’islamophobie sera d’ailleurs centrale dans leurs combats mais le tout nouveau syndicat des parents de quartier populaire ne compte pas s’y cantonner pour également aborder tout ce qui touche de près ou de loin aux enfants, même s’il faut s’intéresser à la question de « la culture de la tomate au Chili », ironise les fondatrices du mouvement.


Un combat politique


Il sera donc question, dans le désordre, de réussite scolaire, d’orientation au collège, de la place des parents dans l’école, mais également d’une cantine de qualité pour tous, de la transmission des langues de l’immigration ou encore représentations positives. « Un combat politique », en somme, selon les mots de Fatima Ouassak.


Chloé Juhel


Réunion d'information et de travail, dimanche 24 septembre, à 14h

Les Grands Voisins, 82 avenue Denfert-Rochereau 75014 Paris

Chloe Juhel

Chloe Juhel