« In Between Wars », au cœur du quotidien des Palestiniens

 « In Between Wars », au cœur du quotidien des Palestiniens

Capture d’écran du site de ‘In Between Wars’


 


Tenter de conduire le visiteur au cœur du quotidien des Palestiniens. C'est exactement ce que voulait faire Médecins Sans Frontières (MSF) avec l'exposition « In Between Wars » qui se tient en deux temps à la Maison des Métallos (Paris) : du 15 au 23 décembre 2015 puis du 5 au 17 janvier 2016. Une exposition riche et engagée ayant suscité quelques critiques, notamment de la part du CRIF…


 


En immersion


Prenant une grande place dans le « Focus Palestine » de la Maison des Métallos, « In Between Wars » est une exposition multimédia ayant pour but d'immerger le visiteur dans la vie quotidienne des Palestiniens. Pas moins de 60m² de témoignages audios et vidéos, de photos, décrivant une réalité saisie par les membres et collaborateurs de Médecins Sans Frontières. « Les Palestiniens vivent toujours sous le joug de l'occupation civile et militaire israélienne, dans l'attente de la prochaine offensive (…) en sursis, comme entre deux guerres » explique MSF dans la présentation de l'exposition. Présente depuis la fin des années 80 dans les territoires occupés, l'association humanitaire offre là un témoignage des plus véridiques et saisissants.


 


Polémique


Dans un communiqué des presse datant du 18 décembre dernier, le président du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF), Roger Cukierman, s'est dit choqué par cette exposition et à invité Anne Hidalgo, Maire de Paris, à « mettre un terme à cette exposition dont la nature ne peut qu'attiser la violence antisémite et augmenter la menace terroriste à Paris ». Propos auxquels le Dr. Mego Terzian, Président de Médecins Sans Frontières, a vivement réagi : « De toute évidence les accusations formulées par M. Cukierman sortent du cadre d’un débat d’opinion. Nous lui demandons donc instamment, en sa qualité de président du Crif, de retirer ses accusations. En cas de refus ou de non-réponse, nous donnerions à ces déclarations injurieuses et menaçantes les suites qu’elles méritent. D’autant que par leur outrance, elles sonnent comme une invitation à la violence physique contre nos personnels ».


 


Malgré les tentatives du CRIF, la Maison des Métallos ouvrera de nouveau les portes de l'exposition dès aujourd'hui (5 janvier).


F. Duhamel


« In Between Wars » du 5 au 17 janvier, à la Maison des Métallos, 94 rue Jean-Pierre Timbaud (Paris 11e)

admin