Paris se mobilise contre les discriminations

 Paris se mobilise contre les discriminations


Quand toute la capitale se mobilise contre les discriminations. Toute la semaine, jusqu’au 10 décembre, se déroule la première semaine parisienne de lutte contre les discriminations. Expositions, débats, projections, dans tous les arrondissements des événements permettront aux Parisiens et Parisiennes d’être sensibilisés sur toutes les discriminations.


Sensibilisation


Avant de trouver des solutions, il faut bien identifier le mal, c’est exactement ce que propose cet événement : « C’est le sens de cette première Semaine parisienne de lutte contre les discriminations (…) Aux côtés des acteurs associatifs, éducatifs, institutionnels et économiques, chaque Parisienne et chaque Parisien, de tout âge, est invité à venir débattre, s’informer, comprendre, échanger  pour mieux agir » explique Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris en charge de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains.


Lutter contre les discriminations


Tout au long de la semaine, de nombreux débats, conférences, expositions ont lieu dans tout Paris afin de démonter les stéréotypes. Ainsi, le 9 décembre, dans le 19ème arrondissement, la conférence « Immigration, laïcité, radicalisation : quelle place pour la lutte contre les discriminations ? » rassemblera d’éminents intervenants : Jacques Toubon, Défenseur des droits qui présentera le rapport sur les droits fondamentaux des étrangers, Edwin Hatton, consultant expert, Falza Guelamine, sociologue spécialiste des questions d’immigration, de laïcité et de travail social, accompagnés de témoignages d’acteurs et actrices de terrain.


Dans le 10ème arrondissement, jusqu’au 10 décembre, le ton sera plus basé sur le second degré avec l’exposition « Attention, travail d’arabe », de l’association Remem’beur. Consistant au détournement d’affiches publicitaires célèbres, le but de l’exposition est clair : « Véhiculée par les médias, les politiques ou encore la publicité, la représentation stéréotypée d’un immigré source de problèmes nourrit les imaginaires. Par le prisme de l’histoire et de la mémoire, l’exposition décompose et éclaire les mécanismes de construction de ces préjugés ».


« RéPaRe »


Outre tous les événements, Hélène Bidard annonce un nouveau dispositif permettant de lutter concrètement contre les discriminations : « Je vous invite le 8 décembre après-midi pour le lancement d’un nouvel outil : le Réseau Parisien de Repérage des Discriminations. En mobilisant services de la ville et partenaires associatifs et institutionnels, le RéPaRe permettra de « rendre visible l’invisible », autrement dit de révéler les situations de discriminations nombreuses et pourtant tues et d’y répondre ».


Dans une France divisée, notamment les questions d’accueil des réfugiés, d’islamophobie etc., une telle initiative permettra peut-être de poser les premières pierres d’une réflexion conduisant à un meilleur vivre-ensemble.


CH. Célinain


Charly Celinain

Charly Celinain