«Frère d’âme» de David Diop remporte le prestigieux prix Booker prize international

 «Frère d’âme» de David Diop remporte le prestigieux prix Booker prize international

L’heureux élu David Diop, 55 ans, est ainsi devenu le premier auteur français à remporter ce prix prestigieux, Booker Prize

Le roman de David Diop, “Frère d’âme”, déjà bien connu en France et plusieurs fois primé, reçoit une nouvelle consécration, en remportant dans sa version internationale, le prestigieux prix littéraire britannique Booker Prize. L’équivalent du Goncourt français.

Une consécration pour l’auteur mais également pour sa traductrice britannique Anna Moschovakis. Ce prix est l’un des rares au monde à reconnaitre le rôle majeur des traducteurs et à le récompenser. La traductrice Anna Moschovakis, poétesse reconnue de son état, partage également avec M. Diop la somme d’argent décernée avec  le prix et s’élevant à 50.000 livres (58.000 euros).

L’heureux élu, David Diop, 55 ans, est ainsi devenu le premier auteur français à remporter ce prix prestigieux, Booker Prize, décerné aux livres étrangers traduits et publiés au Royaume-Uni et en Irlande.

A l’annonce de la nouvelle, l’écrivain franco-sénégalais s’est dit «extrêmement heureux». Et ajoute à l’AFP : « cela montre bien que la littérature n’a pas de frontières».

«Frère d’âme» déjà distingué par le Prix Goncourt des Lycéens en 2018

Malgré la «spécificité du contexte» du roman «  Frères d’âme » touche davantage la sensibilité d’un public francophone. Or, les «questions de la domination fondée sur la race et sur la violence coloniale qui existent partout dans le monde», ont su parler au jury anglophone, estime Mme Moschovakis.

>> Lire aussi :Le 33ème Prix Goncourt des lycéens a été remporté par Djaïli Amadou Amal

«Cette histoire de guerre, d’amour et de folie a un pouvoir terrifiant», a considéré, pour sa part, la présidente du jury, Lucy Hughes-Hallett. La «prose incantatoire » déroulée par le roman ayant «jeté un sort» à tous les membres du jury, «époustouflés».

«Frère d’âme», distingué par le Prix Goncourt des Lycéens en 2018, ainsi que le prix suisse Ahmadou Korouma, a fini premier en remportant haut la main Booker Prize contre cinq autres finalistes, et non des moindres : l’argentine Mariana Enriquez, le chilien Benjamin Labatut, la danoise Olga Ravn, la russe Maria Stepanova et le français. Le mérite de Diop est d’autant plus grand que 125 titres étaient en lice.

 

Mishka Gharbi