Gel hydroalcoolique : Des Marocains créent un distributeur connecté

 Gel hydroalcoolique : Des Marocains créent un distributeur connecté

Distributeur de gel hydroalcoolique connecté (copyright Life Engineering)

La Covid-19 a ouvert un champ des possibles incroyable dans le domaine médical mais aussi dans l’ingénierie. Pour permettre le respect des règles sanitaires, une équipe d’ingénieurs marocains a mis au point un distributeur connecté de gel hydroalcoolique qui permet de doser, de prendre la température des clients ou salariés et d’alerte en cas de dépassement.

On connaissait le masque intelligent, MIDAD construit par Mouhsine Lakhdissi et des ingénieurs marocains. On lui doit aussi une nouvelle invention marocaine : le distributeur de gel hydroalcoolique connecté. Un appareil 100% marocain mis au point par des étudiants ingénieurs. Composée de El Bachir Bahabibi, Abdelali Laamarti, Omar Laamarti, Ismael Inoussa et du professeur Mouhsine Lakhdissi, l’équipe a créé une start-up, Life Engineering pour mettre en vente cette nouvelle découverte médicale.

L'équipe de Life Engineering qui a créé le distributeur de gel hydroalcoolique connecté
L’équipe de Life Engineering qui a créé le distributeur de gel hydroalcoolique connecté

>>Lire aussi : Mouhsine Lakhdissi rend le masque intelligent

Une passion pour les maths et la physique

A la base de cette invention, un constat simple : difficile de faire respecter les règles sanitaires si tout le monde appuie sur le levier du distributeur et se transmet ainsi potentiellement le virus. L’idée de l’équipe marocaine est d’y avoir incorporé des capteurs qui augmentent la capacité d’informations sur le client et/ou le salarié qui l’utilise et d’alerter le propriétaire en temps réel.

“Nous voulions développer un système autonome qui puisse éviter tout contact, nous explique l’un des membres de Life Engineering, El Bachir Bahabibi. Notre distributeur ressent la présence et remet la dose nécessaire de gel hydroalcoolique. Le propriétaire peut savoir l’état des stocks avec une application, mais nous voulions aller plus loin. Nous y avons inséré des capteurs de température, pour que le propriétaire puisse, en temps réel, effectuer la supervision des entrants et sortants. Une alarme s’enclenche si la température est au dessus de la norme.”

Né à Sidi Bennour en 1997, El Bachir Bahabibi reste dans sa ville jusqu’à l’obtention de son bac en 2015. Il passe ensuite une licence fondamentale de la matière physique à El Jadida et obtient le statut de vice-major de sa promotion. Passé par l’école Mohammedia en génie électrique et contrôle industriel, il finalise son cursus par un titre d’ingénieur d’Etat en systèmes embarqués et service numérique à l’Institut National des Postes et Télécommunications (INPT). “J’ai plongé avec délice dans les mathématiques et la physique depuis la seconde (5ème année). Avec mes amis, on pratiquait des challenges dans ces domaines et c’est ce qui explique pourquoi j’ai toujours voulu travailler dans ces matières.”

>>Lire aussi : MIT : 2 Marocains récompensés pour la meilleure modélisation Covid-19

Maroc d’abord puis export ensuite

Son but à l’époque : devenir ingénieur d’Etat. Passionné de robotique et d’automatisation, il rencontre à l’INPT, ceux qui deviendront ses associés dans la start-up Life Engineering. “Nous visons les écoles et les grandes entreprises qui pourraient en avoir besoin dans leurs usages quotidiens. Nous privilégions le territoire national mais dans notre vision, l’export n’est pas à négliger, notamment pour l’Europe, l’Amérique ou l’Afrique.”

Pour l’heure, le prix n’est pas encore défini mais le distributeur ne devrait pas dépasser les 2500 dirhams (220 euros). La disponibilité des composants et parties du distributeur sont acquises. Pour la production, Life Engineering se base sur une société industrielle marocaine. En phase de test, il pourrait être sur le marché en début d’année prochaine.

>>Lire aussi : Diagnostic Covid19 : Des chercheurs conçoivent un kit 100% marocain

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).