Dupond-Moretti reprend l’affaire Lamjarred

 Dupond-Moretti reprend l’affaire Lamjarred

L’avocat Eric Dupond-Moretti a accepté ce lundi 1er novembre


La défense Saâd lamjarred va plaider ce mercredi 2 novembre, devant un juge en faveur de l’appel contre la décision du juge des libertés qui a placé, vendredi 28 octobre, Lamjarred en détention provisoire dans la maison d'arrêt Fleury-Mérogis. La défense devrait réclamer aussi au juge d'instruction "une confrontation entre Lamjarred et la plaignante".


Lundi 1 novembre, Me Eric Dupond-Moretti s’est ajouté au collectif d'avocats composé de Maîtres Brahim Rachidi et Jean-Marc Fédida. Le ténor du Barreau a été sollicité par la famille du chanteur sur conseil d’amis de la famille.


Selon le manager du chanteur marocain Réda El-Bradi « La famille de Saâd Lamjarred a sollicité le soutien du Roi Mohammed VI, qui a bien voulu répondre favorablement, dans le cadre de la présomption d’innocence et dans le respect de l’indépendance de la justice française ».


L’avocat Eric Dupont-Moretti, qui a été mandaté par Saâd Lamjarred, a accepté cette mission, a ajouté M. El-Bradi notant qu’il y a une procédure qui suit son cours et qu'ils font "bien évidemment confiance à la justice française".


Le chanteur marocain avait été interpellé et placé en garde à vue, suite à une plainte déposée à son encontre par une femme qui l’accusait d'agression sexuelle. Les faits remontent à la nuit du 25 au 26 octobre, lorsqu’une jeune femme de nationalité française avait quitté au petit matin la chambre de l’hôtel Marriot situé sur les Champs-Elysées pour déposer plainte au commissariat du 17è arrondissement de Paris pour « viol et séquestration ».


Le chanteur devait se produire à Paris samedi 29 octobre, au Palais des Congrès. Le spectacle a été annulé in extremis.


Mohamed El Hamraoui

Mohamed El Hamraoui