Kamala Harris a rendu un vibrant hommage à sa mère lors de son discours de victoire

 Kamala Harris a rendu un vibrant hommage à sa mère lors de son discours de victoire

Kamala Harris était habillée en blanc pour rendre hommage aux Suffragettes

« Je suis peut-être la première femme à avoir ce poste, mais je ne serai pas la dernière ». C’est la phrase incipit que Kamala Harris prononce lors de son discours de victoire auprès de Joe Biden, avec qui elle a remporté les élections américaines.

La première femme vice-présidente des États Unis, Kamala Harris, portait du blanc comme couleur symbolique. Une volonté affichée de rendre hommage aux Suffragettes qui étaient vêtues de blanc lorsqu’elles militaient pour le droit du vote féminin. Sous les applaudissements, elle évoque sa mère indienne, non sans émotion. Ainsi que les femmes de couleur, pas forcément connues, qui ont marqué l’histoire du pays.

Toutes les femmes qui ont travaillé pour garantir le droit de vote pendant plus d’un siècle.« Il y a cent ans avec le 19 ème amendement. Il y a 55 ans avec la loi sur le droit de vote. Et, maintenant en 2020, avec une nouvelle génération de femmes qui poursuivent la lutte pour être entendues », énumère-t-elle.

Des femmes qui ont tout sacrifié pour la justice pour tous

Kamala Harris a choisi de célébrer haut et fort le combat des femmes. Celles qui se sont battues et tout sacrifié pour l’égalité, la liberté et la justice pour tous, y compris pour « les femmes noires souvent négligées ».  Des femmes qui ont prouvé et à maintes occasions “qu’elles sont la colonne vertébrale de la démocratie américaine”.

Kamala Harris pense aux générations de femmes noires, asiatiques, blanches, latines, amérindiennes. Des battantes qui « ont ouvert la voie à ce moment ». Elle évoque sa mère ” à qui je dois ma présence ici “. Shyamala Gopalan Harris avait émigré d’Inde aux États Unis à l’âge de 19 ans.  « Elle n’avait sans doute pas imaginé, raconte la fille, ce moment. Mais elle croyait profondément en une Amérique où un moment comme celui-ci est possible. »

>> Lire aussi :Femme politique #5 : Nora Preziosi, l’action en politique

Avant d’être nommée vice présidente, un poste qu’elle est la première femme de l’histoire du pays à occuper, Kamala Harris était déjà une femme politique reconnue et confirmée. Elle avait été nommée ou élue à des postes prestigieux. Procureure générale de Californie de 2011 à 2017. Membre du Parti démocrate, elle est élue sénatrice pour la Californie. Siégeant au Congrès des États-Unis depuis 2017.

Le couronnement de la carrière de Kamala est sa nomination colistière du candidat démocrate Joe Biden. Tout un symbole dans un pays que les fractures et les tensions raciales traversent de part en part.

La vice-présidente de Joe Biden était donc tout en blanc pour rappeler le combat des Suffragettes.  Cette évocation de l’histoire a été déjà précédée en février 2019 et 2020, par les femmes démocrates du Congrès. Elles avaient tenu alors à afficher par le blanc, les valeurs qu’elles défendent, lors des discours de Donald Trump. Désormais, Président sortant.

 

 

Mishka Gharbi