Le consulat des Etats-Unis à Dakhla pour “des avantages concrets”

 Le consulat des Etats-Unis à Dakhla pour “des avantages concrets”

L’ambassadeur des États-Unis au Maroc David Fischer / @MAP

Pour l’ambassadeur américain au Maroc David Fischer, l’ouverture par les Etats Unis d’un consulat dans la ville de Dakhla permettra de soutenir et d’encourager les projets d’investissement et de développement dans la région.

Le consulat américain à Dakhla “permettra de soutenir et d’encourager les projets d’investissement et de développement qui vont apporter des avantages concrets” pour les populations notamment celles des provinces du Sahara, a déclaré M. Fischer dans une interview à la MAP.

Le Maroc, une position stratégique

Le diplomate américain a souligné que l’ouverture de cette représentation va permettre aux Etats Unis de profiter davantage de la position stratégique du Maroc en tant que hub pour le commerce en Afrique, en Europe et au Moyen-Orient. David Fischer a également indiqué que le Maroc est le seul pays en Afrique lié aux États-Unis par un accord de libre-échange.

Il a ainsi mis en avant le leadership “audacieux” du Roi Mohammed VI qui a su positionner le Maroc comme “la porte d’entrée économique” en Afrique, à la faveur des accords de libre-échange signés avec des pays en Europe, au Moyen-Orient et dans le continent africain.

>> Lire aussi : Sahara: L’eurodéputé Schuster, principal soutien du polisario, démissionne

Partenariat stratégique USA-Maroc

Lors d’un point de presse vendredi dernier à Rabat suite à la décision historique des États-Unis de reconnaître la souveraineté pleine et entière du Maroc sur son Sahara, l’ambassadeur américain a indiqué qu’une série d’annonces sont prévues cette semaine pour raffermir le partenariat stratégique entre les États Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc.

“Nous envisageons de faire une série d’annonces qui vont consolider le partenariat stratégique USA-Maroc en matière de développement économique et de commerce, tout en renforçant le rôle du Maroc en tant que leader économique sur le plan régional”, avait souligné le diplomate.

Avec MAP

>> Lire aussi : Les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté du Royaume sur le Sahara

Malika El Kettani