Législatives. Amal Bentounsi, militante contre les violences policières investie par le Nouveau Front populaire

 Législatives. Amal Bentounsi, militante contre les violences policières investie par le Nouveau Front populaire

C’est la surprise du chef. Ce jeudi (13 juin), Amal Bentounsi, 48 ans, militante contre les violences policières a appris qu’elle était investie dans la 6e circonscription de Seine-et-Marne (77) pour le Nouveau Front populaire. Après avoir investi Rima Hassan aux Européennes, c’est au tour d’une autre militante emblématique d’être choisie pour participer aux élections législatives. C’est la France insoumise qui a proposé son nom.

« Jamais, je n’aurais pensé que je ferais de la politique un jour, mais l’heure est trop grave« , a confié au Courrier de l’Atlas Amal Bentounsi, très heureuse de ce choix. Comme beaucoup de Français, la militante s’inquiète de l’arrivée probable du Rassemblement national au pouvoir.

Cette maman de quatre enfants qui a repris des études de droit s’est fait connaître du grand public suite au long combat courageux qu’elle a mené après la mort de son petit frère Amine, abattu le 22 avril 2012 d’une balle dans le dos par Damien Saboundjian, un gardien de la paix, condamné en appel en 2017 à une peine de cinq ans de prison avec sursis.

Dès ce samedi, elle a prévu avec son équipe d’aller sur le terrain, qu’elle connaît bien, puisqu’elle a grandi à Meaux, elle qui est arrivée dans cette ville de Seine-et-Marne à l’âge de deux ans.

Amal Bentounsi pourrait être élue. En 2022, la députée sortante Béatrice Roullaud du Rassemblement national avait gagné avec 52% des voix, devançant de peu Valérie Delage de la Nupes.

Pour gagner, Amal Bentounsi devra convaincre les abstentionnistes, nombreux lors de la précédente élection. Dans cette circonscription, ils étaient en effet 59% à ne pas s’être déplacés aux urnes.

Une bataille locale à l’image du combat que la gauche unie doit mener au niveau national…

 

Nadir Dendoune