Démantèlement d’une nouvelle cellule terroriste de 8 membres à Fès et Tanger

 Démantèlement d’une nouvelle cellule terroriste de 8 membres à Fès et Tanger

STR / AFP


Huit extrémistes ont été arrêtés à Fès et Tanger suite au démantèlement par le BCIJ, jeudi 1er décembre, d’une cellule terroriste, selon le ministère de l’Intérieur. 


Parmi les 8 membres arrêtés, figurent deux anciens détenus dans des affaires de terrorisme, qui faisaient partie du réseau du Français Richard Robert, arrêté au Maroc après les attentats du 16 mai 2003 et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Ce dernier avait été transféré en France en 2012 en application de la convention judiciaire franco-marocaine.


L’opération antiterroriste du BCIJ, a permis de saisir des munitions, un fusil de chasse non autorisé, des produits chimiques suspects, ainsi que des écrits appelant au jihad, a indiqué un communiqué diffusé par le ministère de l’Intérieur .


Les premières investigations ont indiqué que les membres de cette cellule ont des relations étroites avec des membres actifs dans les rangs de Daech. L’un des objectifs de la cellule est le recrutement de volontaires marocains, leur embrigadement pour les enrôler dans les actions de Daech sur les théâtres syrien et irakien en finançant notamment leur départ. Ces recrues auront acquis une formation et une expérience de terrain avant de revenir au Maroc exécuter leurs desseins terroristes.


Mohamed El Hamraoui

Mohamed El Hamraoui