Deux partisans de “Daech” infiltrés depuis l’Algérie arrêtés au Maroc

 Deux partisans de “Daech” infiltrés depuis l’Algérie arrêtés au Maroc

FADEL SENNA / AFP


 


Les services de sécurité de la ville de Saïdia ont procédé, le 2 mai, à l’arrestation d’un partisan de l’organisation dite “Etat islamique” lors de son infiltration dans le territoire national à travers l’Algérie.


 


Selon le ministère de l’Intérieur, l’activiste, originaire de Sidi Bennour, était recherché depuis qu’il avait quitté illégalement le Maroc, il y a six mois, dans la perspective de rejoindre la branche de cette organisation terroriste en Libye, en compagnie d’autres éléments de Daech, en liaison avec les membres de la cellule terroriste démantelée le 24 mars dernier, à Sidi Bennour.


Selon la même source, l’enquête préliminaire en cours, menée par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a permis l’arrestation, mardi 3 mai à Sidi Bennour, d’un autre élément qui a tenté de rallier les camps de “Daech” en Libye avant de regagner récemment le royaume en s’infiltrant depuis l’Algérie.


La cellule de sidi Bennour avait été démantelée, le 24 mars dernier, dans plusieurs villes du royaume et impliquaient 10 personnes. Mais deux de ses membres n’avaient été appréhendés que le 3 avril à Casablanca. Ces deux personnes seraient chargées du financement et de la coordination avec les combattants de cette organisation en Libye.


Les investigations ont relevé l'ampleur de la gravité des plans de cette cellule, qui projetait d'attaquer des éléments de la sécurité. Les membres de cette cellule étaient en liaison avec d'autres, actifs en Libye, pour leur faciliter l'adhésion à Daech, dans la perspective de retourner au Maroc et exécuter des opérations terroristes.


 


Mohamed El Hamraoui

Mohamed El Hamraoui