Maroc.Sahara: Le rapport du SG de l’ONU confirme le caractère onusien du processus politique

António Guterres, secrétaire général des Nations unies. FABRICE COFFRINI / AFP

Le rapport du Secrétaire général de l’ONU au Conseil de sécurité a dénoncé les entraves imposées par le Polisario  aux actions de la MINURSO, notamment les activités du représentant spécial et la liberté de mouvement des observateurs militaires de la Mission.

Dans son dernier rapport au Conseil de sécurité, le Secrétaire général a informé les membres du Conseil, avec grande préoccupation, du refus du Polisario  de recevoir à Rabbouni, en Algérie, son représentant spécial et chef de la MINURSO, ainsi que le commandant de la composante militaire, plus d’une année après leur prise de fonction. Le Polisario poursuit, ainsi, ses entraves au travail de la Mission et son défi à l’autorité du Conseil de sécurité et du Secrétaire général. Les deux plus hauts responsables de la MINURSO refusent catégoriquement de céder au chantage du Polisario de les rencontrer à l’Est du dispositif de défense. En effet, à ce jour, le Polisario n’a toujours pas reçu ces deux hauts responsables de la MINURSO.

Face à cette situation, le Secrétaire général des Nations unies a appelé, instamment, dans ses recommandations, le Polisario à mettre fin à son chantage et à rencontrer les hauts responsables de la MINURSO à Rabbouni, à Tindouf, conformément à la pratique établie depuis longtemps, et non pas à l’Est du dispositif de défense.

L’ONU  ne reconnait  aucune autorité du Polisario sur une zone du Sahara

En adoptant cette position légaliste et claire, l’ONU confirme qu’elle ne reconnait nullement d’autorité du Polisario sur aucune zone du Sahara marocain contrairement à la propagande du Polisario sur les soi-disant “territoires libérés”.

Le rapport du Secrétaire général a  exprimé aussi ses préoccupations concernant les violations persistantes, par le Polisario, du cessez-le-feu et des Accords militaires, aussi bien à Guergarate, qu’à l’Est du dispositif de sécurité. Et l’attitude obstructionniste du Polisario vis-à-vis du mandat de supervision du cessez-le-feu de la MINURSO, y compris en entravant sa liberté de mouvement.

D’autre part  M. Guterres, a confirmé dans son rapport, le caractère exclusivement onusien du processus politique, basé sur les résolutions du Conseil de sécurité depuis 2007. Ces dernières, y compris la 2414 adoptée en avril 2018, ne mentionnent nullement l’Union africaine et ne lui attribuent aucun rôle, de quelque nature que ce soit, dans le processus politique concernant le Sahara marocain.

Le rapport se réfère à la décision du dernier Sommet de l’Union africaine, tenu à Nouakchott, qui confine le rôle de cette Organisation régionale à l’appui total et l’alignement complet sur les efforts et le processus onusiens, menés conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, depuis 2007.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer