Maroc. Une convention de coopération pour une économie solidaire

 Maroc. Une convention de coopération pour une économie solidaire

Ce lundi 28 décembre, une Convention de coopération a été scellée entre le Ministère marocain du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale représenté par sa ministre Nadia Fettah, le Ministère délégué chargé des Marocains résidants à l’étranger, représenté par sa ministre Nezha El-Ouafi et l’Office du Développement de la Coopération, représenté par son directeur Youssef Hosni.

Ce lundi 28 décembre, une Convention de coopération a été scellée au Maroc entre le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Economie sociale, le Ministère délégué chargé des Marocains résidants à l’étranger et le Ministère de l’Office du Développement de la Coopération. Cette Convention rentre dans le cadre de la stratégie du Royaume, impulsée par le Roi Mohammed VI au profit de la diaspora marocaine, ainsi que dans l’esprit de l’article 16 de la Constitution marocaine.

Cette Convention de coopération a pour objectif de mettre en place un partenariat entre les deux ministères pour l’élaboration et la mise en oeuvre d’un programme de coopération et de coordination qui porte sur les sujets de développement de l’économie solidaire et notamment le développement des coopératives au Maroc. 

Savoir-faire de la diaspora

Elle adresse les mesures d’incitation aux investissements des MRE dans ce domaine et la manière dont le Maroc peut bénéficier de l’expertise et du savoir-faire de la diaspora pour améliorer les capacités des coopératives existantes et de créer d’autres.

La Convention prévoit aussi l’échange d’informations entre les trois partenaires au sujet des coopératives dans toutes les régions du pays pour leur apporter toute l’assistance nécessaire pendant les phases de création et post-création qui sont les plus cruciales.

>> Voir aussi : Ahmed Chami : “Il faut faciliter les échanges entre le Maroc et la diaspora marocaine”

Plan d’action 2021-2030

La Convention repose sur un plan d’action qui couvrira la période 2021-2030 et qui vise à terme que 80% des coopératives d’artisanat et du tourisme soient accompagnées par des MRE disposant de compétences dans ces domaines. 

Fin 2018, le Maroc recensait 20.000 coopératives dont 2.600 gérées par des femmes et employant plus de 146.368 femmes sur un effectif global de 504.715 membres, soit 29%. Ces coopératives concernent essentiellement les secteurs de l’artisanat et l’agriculture. Il est à noter que les coopératives au Maroc sont régies par un cadre juridique spécifique à travers la loi 112-12 qui a été modifiée par la promulgation d’une nouvelle loi 74-16. 

>> Lire aussi : Et si les diasporas sauvaient l’Afrique ?

Malika El Kettani