Martigues : Tags islamophobes sur un centre de formation d’imams

 Martigues :  Tags islamophobes sur un centre de formation d’imams

DR

Des messages clairement racistes et islamophobes ont été découverts sur les murs de l’Institut Dar Ennour à Martigues. Ce centre de formation, annexe de l’Institut Al-Ghazali de la Grande Mosquée de Paris, s’occupe de former 18 femmes et hommes aux fonctions d’imams.

“Musulman = porc”, “dehors les bougnoules” ou encore appel à la justice pour Samuel Paty… Les tags s’étalent sur plusieurs mètres et sur plusieurs murs de l’institut Al Ghazali de Martigues, près du port Maritima. Le directeur Azeddine Djaghballou indique avoir laissé le lieu propre le samedi à 18h00. Pour autant, il rejette toute colère tout comme les fidèles présents hier et rapportés par la Provence. “C’est juste de la haine.”

En effet, la virulence de l’auteur ou des auteurs s’adresse particulièrement aux musulmans allant de propos racistes, homophobes, voire scatologiques. On retrouve d’ailleurs des logos identifiables d’organisations de l’extrême droite mais des anarchistes.

La police s’est rendue sur place et a ouvert une enquête. Le dépôt d’une plainte est en cours. Avec l’aide de la police scientifique, des prélèvements ont pu être recueillis sur une poubelle déplacée au moment des faits. Le maire de Martigues, Gaby Charroux s’est rendu sur place et témoigne de sa solidarité avec la communauté musulmane.

>>Lire aussi : Cholet : l’inscription islamophobe “Vous serez fusillé” sur la mosquée

Un institut qui forme des imam(e)s

Le bâtiment n’est pas une mosquée. L’institut de formation de Martigues vient de subir une rénovation l’année dernière. Il accueille des futurs imams français. 9 femmes et 9 hommes suivent là des cours de 3 ans.

Annexe de la Grande Mosquée de Paris, comme six autres lieux en France, l’institut propose de l’aide scolaire aux jeunes jusqu’au lycée. L’association propriétaire vient aussi d’acquérir un terrain de 1650 mètres carrés avec le projet de construire une mosquée, juste à côté de l’Institut.

L’extreme droite est dans le viseur de cette attaque. Rappelons que ce samedi, à Perpignan, une contre-manifestation au Rassemblement National s’est tenue pour rejeter les idées d’extrême-droite.

>>Lire aussi : Une contre-manifestation au Rassemblement national ce samedi à Perpignan

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).