Afrique : Camille Locht et Jean-Paul Mira s’excusent

 Afrique : Camille Locht et Jean-Paul Mira s’excusent


Leurs propos et le ton désinvolte qu'ils avaient utilisé sur l'antenne de LCI, en proposant d'essayer un vaccin sur les populations africaines, avaient révolté et enflammé le web. Ils ont présenté leurs excuses et feraient l'objet de menaces de morts.


Le chercheur et le médecin bavassent sur un de ses talks shows, où le journaliste ne maitrisant pas le sujet, laisse l'expert parler. En roule libre, et se croyant sans doute, plus dans un club de carabins, le médecin Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation de l'hôpital Cochin à Paris avait suggéré de tester le vaccin sur les Africains; vu qu'il n'y a pas de "masques, pas de traitement, pas de réanimation.' Le directeur de recherche de l'Inserm, Camille Locht, plein d'aplomb lui répondait : "Vous avez raison".


Nous nous en étions fait l'écho. L'affaire avait énormément ému au point que plusieurs avocats avaient déclaré vouloir porter plainte. L'ancienne ministre de l'éducation nationale, Najat Vallaud Belkacem, avait également demandé une saisine auprès du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel (CSA) en utilisant l'hastag #lahonte.


Il n'en fallait pas plus pour que les internautes dénichent les propos du professeur Didier Raoult en train de déclarer lors d'une conférence que "les plus intelligents chez lui étaient les noirs et les arabes." L'opposition entre ces deux séquences, marque bien l'état d'esprit qui règne en France. Contrairement à ce que dit le président et ses communicants, la France a bien du mal à s'unir, surtout quand on assiste à de telles foires d'empoigne.


Hier soir, les deux protagonistes de la séquence sur la chaine d'information LCI, ont fait amende honorable par l'intermédiaire de leurs employeurs. Jean-Paul Mira a présenté, dans un communiqué de l'APHP, ses "excuses les plus sincères" à "celles et ceux qui ont été heurtés, choqués, qui se sont sentis insultés" par ses propos. De son coté, l'Inserm a précisé que "les conditions dans lesquels cette interview a été menée n'ont pas permis (à Camille Locht) de réagir correctement". Le chercheur s'excuse et "tient à préciser qu'il n'a tenu aucun propos raciste."


Selon leurs avocats, ils feraient l'objet de "menaces de mort réitérées et très inquiétantes." Jean-Paul Mira a été contraint de déposer plainte pour "menaces de mort" sur personnel soignant et "appels téléphoniques malveillants."


 


Voir aussi : 


LCI : propos intolérables sur LCI


Des avocats portent plainte pour les propos racistes du Pr Mira

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).