Baroudage, bien informé malgré le confinement

 Baroudage, bien informé malgré le confinement


Alors que la France se retrouve bloquée à la maison, le paysage audiovisuel se transforme. Les écrans de publicité désertent le petit écran et vont sur le web où des médias indépendants voient le jour. C'est le cas de Baroudage.com, initialement site de découverte et de voyage qui a fait le pari réussi de créer une série documentaire sur la crise du coronavirus à Paris.


Le média Baroudage avait prévu un lancement au printemps avec des reportages de voyages à l'étranger. Une manière originale de découvrir le monde dans des séries documentaires professionnelles, dépassant les clichés touristiques habituels. L'objectif : donner la parole à des "vraies gens" qui vous font découvrir leurs pays et leurs coins secrets. Le coronavirus en aura voulu autrement.


"L'idée de départ, c'était de créer un site de reportages vidéo dans l'univers du voyage mais pas seulement. Comme son nom l'indique, nous proposons de barouder et de donner notre regard sur le monde avec des personnages forts comme cet expatrié français qui tient un hôtel en Thaïlande ou ce photographe des déserts au Maroc, qui nous raconte sa passion", précise Karim Benhammouda, chef monteur, réalisateur et l'un des instigateurs de ce projet ambitieux, "nouveau canal d'érudition."


Lui qui a une vingtaine d'années d'expérience dans la post-production, notamment chez Europa Corp, la société du réalisateur Luc Besson, où il participé au montage du film "Arthur et les Minimoys" a pensé Baroudage comme un média "100% numérique à destination de ceux qui se détournent de la télévision mais aussi des nouveaux médias numériques à clics devenus trop formatés. Nous ne sommes ni une télévision, ni un média internet mainstream mais une voie médiane avec du fond et une narration plus proche des gens, plus moderne."


Baroudage se place dans le trend actuel de la vidéo en ligne comme axe principal des flux du web. En effet, on comptablise près de 80% de vidéos pour l'ensemble du trafic. Les créateurs de Baroudage y vont vu un filon. "Nous sommes des professionnels des médias mainstream, des journalistes reconnus et des réalisateurs de renom. Nous avions planifié de diffuser des reportages sur la Thaïlande et la Bulgarie mais le COVID19 a tout bouleversé", explique Karim Benhammouda.


"Plus souple" qu'un média traditionnel, les équipes changent leurs fusils d'épaule et lance la série documentaire "Covid moi si tu peux", consacrée au confinement en région parisienne. Les sujets y sont variés : Sans-Abris, policiers, boulangeries, pharmacies, etc…"Nous souhaitons être à hauteur d'homme, sans jugement, ni commentaires. Comme on dispose de cartes de presse, on peut encore sortir et voir ce qu'il se passe dans la vie quotidienne des Français" dit Karim qui finalise un sujet bientôt diffusé sur les fabricants de masques amateurs.


S'appuyant sur des réseaux sociaux, leur chaîne Youtube a déjà interessé quelques médias curieux de se fournir en reportages frais et originaux. Des négociations sont d'ailleurs en cours. Les instigateurs du projet, comptent revenir au voyage et à la découverte "sans rien s'interdire, le voyage étant un état d'esprit."

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).