Où est passé le C-Star, le navire de militants identitaires voulant barrer la route aux migrants ?

 Où est passé le C-Star, le navire de militants identitaires voulant barrer la route aux migrants ?

L’opération “Defend Europe” semble de plus en plus virer au fiasco.


Voilà 2 semaines que le C-Star a appareillé de Dijbouti en direction de la Méditerranée centrale. Grâce à une collecte de fonds, le navire a été affrété par des militants européens d’extrême droite dans le but de barrer la route des migrants quittant la Libye dans l’espoir de gagner l’Europe. L’opération semble toutefois faire long feu, le navire étant depuis plusieurs jours à l’arrêt à Chypre. Il pourrait par ailleurs avoir servi à une faire passer irrégulièrement des Sri Lankais, selon des ONG présentes sur place.


L’opération « Defend Europe », annoncée avec force tapage par les réseaux identitaires européens, multiplie les déboires. S’ils ont réussi à collecter les fonds nécessaires (plus de 87 000 dollars), malgré le gel de leur compte PayPal, les initiateurs ne sont pas au bout de leurs peines. Le passage du Canal de Suez a pris plus de temps que prévu, le capitaine peinant à présenter la liste de l’équipage aux autorités égyptiennes.


Le navire est finalement arrivé le 24 juillet à Famagouste, port de la partie nord de Chypre, pays non reconnu par la communauté internationale. Les autorités portuaires, d’abord réticentes, ont fini par accorder l’autorisation d’accostage en raison des faibles réserves de carburants à bord, et ont procédé à une fouille minutieuse du bâtiment. Des rumeurs concernant la présence de membres d’équipage armés avaient circulé dans les jours précédents.


 


L’opération de lutte contre la migration débarque des demandeurs d’asile aux portes de l’Europe


Entre temps, la mobilisation de défenseurs des droits humains a considérablement réduit les options des militants identitaires. Le Maire de Catane (Sicile), où le navire devait embarquer d’autres militants, a interdit l’accès du C-Star au port de la ville. Cela expliquerait la longueur de l’escale chypriote. Un temps annoncé en partance pour Tunis, le bateau est toujours à quai à Famagoste, dans l’attente d’un groupe d’Européens qui doivent atterrir prochainement sur l’ile, selon des activistes chypriotes. Ces derniers ont prévu de déposer une plainte ce mercredi pour empêcher le départ du C-Star.


L’équipage est au cœur de l’attention des ONG présentes à Chypre. Les marins sri lankais qui ont convoyé le navire jusqu’à Famagoste ont été débarqués et devaient quitter par avion le pays. Mais, plusieurs d’entre eux réclament désormais « une protection internationale », autrement dit faire une demande d’asile, selon Refugee Rights Association, qui est en contact avec les marins. La situation laisse penser que le bâtiment « est impliqué dans un trafic d’êtres humains », ajoute l’ONG.


Même s’il arrivait à appareiller, le bateau ne serait pas le bienvenu dans les eaux européennes. Outre la fermeture du port de Catane, au moins une plainte pour « piraterie » a été déposée contre Génération identitaire. Par ailleurs, Frontex, la controversée agence de surveillance des frontières européennes, pourrait agir contre le C-Star pour éviter d’être accusée de complicité.


Rached Cherif

Rached Cherif