Les droits de « Mein Kampf » tombent dans le domaine public

 Les droits de « Mein Kampf » tombent dans le domaine public


 


C’est une réédition qui a de quoi inquiéter alors que les scores du Front national augmentent d’élections en élections. Le 1er janvier, le livre de Adolf Hitler pourra de nouveau été édité, et ce, à travers le monde.


 


A partir de demain, les droits de « Mein Kampf » vont tomber dans le domaine public, et cela conformément à la législation allemande. Depuis 1945, les droits de cet ouvrageétaient détenus par l’État régional de Bavière, qui les avait reçus des forces d’occupations américaines.


 


Le plus vendu en Inde, Brésil et Turquie


« Mein Kampf » est déjà largement diffusé dans le monde. Et il le sera tout autant avec ces possibles rééditions. L’ouvrage d’Adolf Hitler est particulièrement vendu en Inde et au Brésil. Egalement en Turquie avec plus de 30 000 exemplaires depuis 2004. A noter aussi qu’aux Etats-Unis, le livre n’est pas interdit.


 


Interdiction de publication du texte brut


Reste à savoir quelles maisons d’édition se risqueront à publier l’ouvrage controversé en Europe. Mais une chose est sûre, en Allemagne, comme en Autriche, la publication de ce texte restera interdite, sous peine de poursuites pour incitation à la haine raciale.


Il s’agit d’une interdiction concernant le texte brut, puisque des versions commentées notamment par des historiens sont autorisées.


L’institut d’histoire contemporaine de Munich a déjà prévu de publier un exemplaire, sur lequel des chercheurs travaillent depuis 2009, le 8 janvier prochain. Et en France, la maison d’édition Fayard devrait publier courant 2016 une version commentée de « Mon combat ».


 


Chloé Juhel



 

Chloe Juhel

Chloe Juhel