Traite d’êtres humains : la situation s’aggrave en 2016

 Traite d’êtres humains : la situation s’aggrave en 2016

Les principales victimes des extorsions, de la torture et du trafic d’organes qui en résultent, sont les réfugiés fuyant des zones de conflit, et plus particulièrement la Syrie et l’Irak. Un trafic extrêmement juteux pour le crime organisé qui a engrangé jusqu’à 6 milliards d’euros rien que pour le trafic de migrants en 2016 selon Europol.

admin