“Paris-Beyrouth, 24h pour le Liban”, un événement très émouvant à l’IMA

 “Paris-Beyrouth, 24h pour le Liban”, un événement très émouvant à l’IMA

“Liban, mon amour”. Tous les soirs, la façade de l’IMA s’illumine avec ce message en français et en arabe. @Institut du Monde Arabe

À travers “Paris-Beyrouth, 24h pour le Liban”, l’Institut du Monde Arabe (IMA) a tenu à réaffirmer sa solidarité et son soutien au Liban, après qu’une terrible explosion soit survenue dans le port de Beyrouth, le 4 août dernier. Cet événement caritatif très fort en émotion s’est déroulé le 25 et 26 septembre. 

« Le Liban est une nation sœur, c’est une histoire partagée, des liens affectifs, humains, culturels. Le Liban est dans le cœur de tous les Français » déclarait Jack Lang, président de l’IMA, au micro de France Info au lendemain de la visite d’Emmanuel Macron à Beyrouth. Dans cette optique, l’IMA, le théâtre national La Colline, France Culture, Station Beirut et make sense se sont associés pour concevoir un événement caritatif aux dimensions géantes, dont les recettes « seront reversées à AFAC/Mawred Solidarity Fund of Lebanon et à STATION Beirut, qui soutiendra plusieurs associations d’artistes au Liban ».

>> Lire aussi : « Paris-Beyrouth » : 24 heures en solidarité avec le Liban

Lors de ce grand rassemblement qui veut interpeller l’opinion française et internationale, plus de 60 artistes, comprenant musiciens, réalisateurs, intellectuels, activistes, membres de la société civile, entrepreneurs, libanais et amis du Liban se sont représentés sur scène, en direct ou en vidéo, à Paris ou à Beyrouth. Des noms tels que Cyril Mokaiesh, Radhouane El Meddeb, Zeina Abirached, Ziad Antar, Ziad Majed ou Frida Chehlaoui ont participé à l’événement.

>> Lire aussi : « Paris-Beyrouth, 24h pour le Liban », un événement géant à l’IMA

On a pu s’y rendre pour la soirée d’ouverture, vendredi 25 septembre, et l’on a pu se délecter de performances sublimes de la part de Wajdi Mouawad, auteur et directeur du théâtre La Colline, du pianiste et chanteur Bachar Mar Khalifé, du violoncelliste Sary Khalifé, de la chanteuse Camélia Jordana, des compositrices Michelle et Noel Keserwany, et beaucoup d’autres, dans un spectacle très émouvant. Ci-dessous notre reportage sur l’événement.

 

Malika El Kettani