« Paris-Beyrouth, 24h pour le Liban », un événement géant à l’IMA

 « Paris-Beyrouth, 24h pour le Liban », un événement géant à l’IMA

“Liban, mon amour”. Tous les soirs, la façade de l’IMA s’illumine avec ce message en français et en arabe. @Institut du Monde Arabe

L’explosion tragique qui est survenue à Beyrouth au Liban le 4 août dernier a provoqué l’émoi tant à l’échelle nationale qu’à l’échelle internationale. Dans ce contexte dramatique, l’Institut du Monde Arabe organise le week-end du 25 et 26 septembre un événement exceptionnel en direct de son parvis, « Paris-Beyrouth, 24 heures pour le Liban », pour continuer à mobiliser l’opinion française et internationale.

Ce week-end de mobilisation et d’espoir a été conçu avec Wajdi Mouawad, Directeur du Théâtre de La Colline, et avec le lieu alternatif Station Beirut situé dans la capitale libanaise. Les événements se dérouleront en duplex avec Beyrouth, afin de matérialiser un pont d’amitié entre nos peuples frères. Les recettes de l’événement seront reversées à AFAC/Mawred Solidarity Fund of Lebanon, et à STATION Beirut, souligne le communiqué de l’IMA.

>> Lire aussi : Fairouz, faite Commandeur de la Légion d’honneur par Emmanuel Macron

Programme

Plus de 60 artistes, comprenant musiciens, réalisateurs, intellectuels, activistes, entrepreneurs, libanais et amis du Liban se représenteront sur une scène à la dimension géante, en direct ou en vidéo, à Paris ou à Beyrouth, et qui répondront par la beauté, la parole et les idées aux drames qu’affronte courageusement le peuple libanais, ajoute la même source. Des noms tels que Bachar Mar Khalifé, Cyril Mokaiesh, les sœurs Keserwany, Radhouane El Meddeb, Zeina Abirached, Ziad Antar, Ziad Majed ou Frida Chehlaoui participeront à l’événement.

>> Voir aussi : Michelle et Noel Keserwany, des vidéos visionnaires sur le Liban

« Paris-Beyrouth, 24 heures pour le Liban » débutera avec un Rendez-vous de l’actualité spécial le jeudi 24 septembre autour de la thématique « Le Liban aujourd’hui : une citoyenneté en partage ? », en duplex avec l’Institut Français de Beyrouth.

Les conséquences de l’explosion au Liban

Selon le bilan provisoire, au , l’explosion qui est survenue au port de Beyrouth aurait fait au moins 190 morts et plus de 6.500 blessé, dont 120 dans un état critique. Par ailleurs, 250. 000 à 300.000 personnes se retrouvent sans logement suite à l’impressionnante déflagration. Au moins 3 personnes sont toujours portées disparues. Quant aux dégâts matériels, ils sont estimés à plusieurs milliards de dollars. Durant le mois de , la livre libanaise a perdu 60 % de sa valeur, tandis que 45 % de la population vit sous le seuil de pauvreté et 35% de la population active est au chômage. Le drame qui a secoué Beyrouth et le Liban de manière générale s’inscrit dans un contexte politique, économique et social fortement perturbé. Depuis 2019, des manifestations conduites par le peuple libanais sur le territoire national secouent le pays, en réponse à l’échec des dirigeants, accusés de corruption, à trouver des solutions aux problèmes socio-économiques du pays des cèdres.

>> Lire aussi : Explosion à Beyrouth : « Le Liban doit repartir de zéro »

Malika El Kettani