Pénuries en Tunisie : l’Algérie envoie des convois de sucre

 Pénuries en Tunisie : l’Algérie envoie des convois de sucre

Les pénuries de produits de base se multiplient en Tunisie.

Aliment de base de grande consommation et intrant majeur de l’industrie agroalimentaire, le sucre est devenu introuvable en Tunisie. Au point que l’Algérie a décidé l’envoi de cargaison du précieux cristal blanc vers son voisin tunisien, passant outre une interdiction d’exportation décidée en mars dernier.

Plusieurs usines tunisiennes ont ralenti leur production, voire placé des employés au chômage technique faute de pouvoir faire tourner leurs machines. Le secteur agroalimentaire traverse en effet sa pire crise depuis des décennies. Les pénuries se multiplient : huiles végétales, lait, beurre, riz, café et désormais sucre.

Autant de matières premières qui font défaut aux industriels. L’industrie agroalimentaire est pourtant un secteur clé de l’économie tunisienne. Plusieurs milliers de personnes travaillent notamment dans la biscuiterie, la confiserie ou encore la fabrication de jus et autres sodas. Autant d’usines dont la production menace de s’arrêter faute de sucre. Déjà les affichettes limitant les quantités disponibles à la vente se multiplient dans les rayons.

Le secrétaire général régional de la chambre syndicale du tourisme, du commerce et des industries alimentaires, à Ben Arous, Souhail Boukhris, a assuré dans un entretien accordé aux médias, que « les usines de jus, de Yoghourt, de boissons gazeuses, ainsi que les biscuiteries vont s’arrêter pour manque de sucre ». Il a même précisé que « la crise est générale et qu’elle concerne toutes les régions du pays ».

 

20 000 tonnes de sucre algérien

Un peu de répit est cependant en route depuis l’Algérie. Devant une situation sociale explosive, Alger a décidé de dépêcher une trentaine de camions. Au total 20 000 tonnes de sucre ont franchi la frontière le 9 septembre en présence du directeur général de l’Office tunisien du commerce et le directeur régional du commerce de la wilaya du Kef. L’organisme public a en effet monopole de l’importation du sucre blanc, ainsi que de la plupart des produits aujourd’hui en rupture de stock dans les commerces.

Lire aussi >> Kaïs Saïed franchit la ligne rouge avec le Maroc

Une livraison qui fait suite à l’exportation de 50 tonnes de biscuits mi-aout pour approvisionner le marché tunisien. Ces quantités de sucre en provenance d’Algérie résoudront momentanément les problèmes d’approvisionnement. Une gageure alors que deux importantes unités de raffinage de sucre sont à l’arrêt dans le pays, notamment faute de pouvoir trouver des quantités disponibles sur le marché international.

L’Algérie elle-même, à l’instar d’autres pays, avait suspendu les exportations de sucre en mars 2022, en même temps que plusieurs autres matières premières agricoles. Une mesure qui visait à prémunir le pays contre d’éventuelles pénuries dans le sillage de la guerre en Ukraine. Plusieurs pays avaient pris des mesures similaires, tels que l’Inde pour certaines céréales, l’Indonésie pour l’huile de palme ou encore le Brésil pour le sucre brut. Ce dernier était jusqu’à alors le traditionnel fournisseur de la Tunisie.

Rached Cherif