Les dons du sang en chute libre

 Les dons du sang en chute libre

GUILLAUME SOUVANT / AFP


L’établissement français du sang lance un cri d’alarme. Depuis le début de la crise sanitaire en France, les dons du sang s’amenuisent à vitesse grand V.


Donner son sang est toujours possible, même en période de confinement pour lutter contre le coronavirus. Il y a deux jours, lundi, l’établissement français du sang (EFS) a enregistré une baisse de 30% du nombre de dons.


En deux semaines, la baisse moyenne tournait plutôt autour de 10%. Malades chroniques, malades du cancer, personnes victimes de maladies du sang ou bien qui doivent subir une opération chirurgicale d’urgence, « c’est pour eux qu’il est vital de se mobiliser », précise l’EFS.



Aide à une personne vulnérable 



Il est possible, pour cela, de prendre rendez-vous par téléphone pour permettre l'accueil des donneurs en toute sécurité. Sur l'attestation de sortie nécessaire aujourd’hui à tout déplacement, il suffit de mentionner don du sang ou de cocher la case « aide à une personne vulnérable ».


Et il y a urgence : les réserves sont actuellement de trois jours pour les plaquettes et de 10 à 14 jours selon les groupes sanguins.

Chloe Juhel

Chloe Juhel