Collecte de fonds pour soutenir le projet des jeunes à Courcouronnes

 Collecte de fonds pour soutenir le projet des jeunes à Courcouronnes


Ils ont tourné leur clip, enregistré leur album et veulent financer un séjour au Congo. Samedi, une soirée pour réunir des fonds est organisée à Courcouronnes.


Ces 10 jeunes de la MJC-Simone Signoret ont participé au concours « Maire de ma ville » organisé par l’association Grignywood, basée à Grigny, dans l’Essonne.


Leur prestation avait été saluée. Mais ils ne se sont pas arrêtés là. Ils ont ensuite tourné leur clip, puis enregistré un disque composé de 10 titres slammés. Et ils veulent aller encore plus loin en finançant le projet d’un séjour solidaire au Congo, où ils rencontreront des artistes locaux pour enregistrer avec eux de nouveaux morceaux.


Ce samedi, le 9 février, la salle Claude-Nougaro à Courcouronnes accueillera donc le public souhaitant soutenir ces jeunes dans leur projet. Une fois cette soirée passée, ils auront également le privilège de visiter le Parlement européen dans un mois, du 4 au 7 mars prochains.


Se réapproprier leur ville


Le concours « Maire de ma ville » est avant tout un projet pédagogique autour de la citoyenneté et qui mêle à cela une expression artistique.


La question que l’association pose aux jeunes qui veulent tenter leur chance : « Si j’étais maire de ma ville, qu’est-ce que je ferai pour la changer ? ».


C’est une façon pour Grignywood de faire prendre conscience aux habitant(e)s qu’ils ou elles doivent se réapproprier leur ville, avec un principe très simple: les candidats doivent se glisser dans la peau d’un candidat à une élection municipale pour convaincre les électeurs, en l’occurrence les spectateurs, de voter pour eux.


Pas de discours mais du rap, ou, en l’occurrence avec les jeunes de Courcouronnes, du slam.


 

Chloe Juhel

Chloe Juhel