Parcoursup : résultats très attendus, lycéens tendus

 Parcoursup : résultats très attendus, lycéens tendus

La mobilisation des lycéens et étudiants contre la loi ORE et ParcourSup ne faiblit pas.


Lycéens et étudiants appellent à la mobilisation contre la loi ORE et ParcourSup, dont les premiers résultats sont attendus ce mardi 22 mai.


 


Attente sous tension


En cette journée marquée par les contestations sociales et les grèves dans la fonction publique, lycéens et étudiants ne seront pas en reste. Pour ces derniers, cette journée sera celle des premiers résultats de Parcoursup. Ce dispositif est venu remplacer cette année l’ancien dispositif APB (Admission Post-bac), pour éviter que, comme lors de la rentrée dernière, des étudiants se retrouvent sans affectation. 3000 bacheliers demeuraient sans affectation le 7 septembre dernier. 


 


Une fuite et des questions


La détermination des futurs bacheliers a été renforcée suite à la fuite, la semaine dernière, d’un document envoyé par le rectorat de Versailles aux enseignants détaillant des « éléments de langage » à tenir aux élèves qui seront sans solution. Dans ce document dévoilé sur les réseaux sociaux (tiré d’un diaporama diffusé lors d'une réunion institutionnelle) par une enseignante du Syndicat national de l’enseignement secondaire (SNES) de Versailles, une des recommandations inviterait les enseignants à « expliquer le processus de la procédure complémentaire » qui commencera le 26 juin prochain. Une indication qui n’invite guère à l’optimisme quant à l’efficacité de Parcoursup et ses résultats.


 


Mobilisation totale


Alors que les soutiens à la ZAD, la SNCF et toute la fonction publique manifesteront leur désaccord avec la politique du gouvernement, lycéens et étudiants sont appelés à agir également. Ainsi le Comité d'action inter-lycéen appelle à défiler lors de la grande manifestation prévue cet après-midi, mais également à se rassembler dès 18h, place du Panthéon, contre la loi ORE et Parcoursup. Les universitaires pourraient grossir les rangs de ce rassemblement, eux qui condamnaient l’action du gouvernement envers les blocus étudiants : « Ils répondent par la répression. Nous condamnons fermement les interventions répétées des forces de l’ordre dans les universités et devant les lycées dans le seul objectif de briser la grève et la résistance ».


Charly Célinain

Charly Celinain

Charly Celinain