Un groupe terroriste d’extrême droite soupçonné d’avoir voulu assassiner le rappeur Médine

 Un groupe terroriste d’extrême droite soupçonné d’avoir voulu assassiner le rappeur Médine

Médine


L'information fait froid dans le dos. Trois suspects du groupuscule d’ultradroite «Actions des forces opérationnelles» (AFO) auraient projeté d'assassiner Médine.


Selon LCI, le rappeur originaire du Havre aurait fait partie d'une liste des personnes que les membres de l'AFO jugeaient membres de "l'islam radical" et qu'ils comptaient éliminer.


On retrouvait ainsi Djamel Beghal considéré comme le mentor de Chérif Kouachi et d'Amédy Coulibaly, deux des auteurs des attentats de janvier 2015 à Paris. Beghal a été expulsé depuis vers l'Algérie à sa sortie de prison. Egalement ciblé donc par le groupe extrémiste, le rappeur Médine.


Depuis la mi-juin, la droite et l'extrême droite dénoncent et tentent d'interdire la tenue de ses concerts les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan où 90 personnes ont été abattues par les terroristes du 13 novembre, en se fondant sur les paroles d'anciennes chansons du chanteur. 


Médine a décidé de prendre la nouvelle avec humour sur Twitter. "Quelqu’un aurait le code gilet par balle de GTA parce que ça devient chaud ? », écrit le rappeur en référence au jeu vidéo mettant en scène des gangsters, GTA.


Nadir Dendoune


Voir aussi :


Pourquoi la fachosphère s'en prend à Médine, Belattar et Diallo ?

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune