Terrorisme. Un détenu marocain transféré de Guantanamo vers le Maroc

 Terrorisme. Un détenu marocain transféré de Guantanamo vers le Maroc

Le Marocain Abdellatif Nasser fera l’objet d’une enquête pour des soupçons d’actes terroristes selon le ministère public marocain

Le gouvernement américain a transféré, lundi 19 juillet, vers le Maroc un détenu de la prison de Guantanamo. Il s’agit du premier transfert de ce genre depuis le début de la présidence de Joe Biden en janvier.

Détenu dans la prison de Guantanamo suite aux attentats du 11 septembre 2001, le Marocain Abdellatif Nasser fera l’objet d’une enquête pour des soupçons d’actes terroristes selon le ministère public, qui a été informé de ce transfert ce lundi 19 juillet.

Le procureur général du roi près la Cour d’appel de Rabat a indiqué que les effets juridiques dépendront des résultats de l’enquête.

Lire aussi >> Le procès d’un ex-détenu transféré de Guantanamo

Le dernier transfert de prisonnier de Guantanamo datait de 2015. Il concernait Younès Chekkouri, laissé en liberté provisoire. La justice le poursuivait depuis février 2016, pour « appartenance à une organisation criminelle », en l’occurrence à Al-Qaïda, et « atteinte à la sécurité intérieure de l’État ». Le 4 mai 2017, la chambre criminelle de première instance a condamné Chekkouri à cinq ans de prison ferme.

Chekkouri était en détention provisoire à la prison civile de Salé depuis son transfert le 16 septembre 2015, de la prison de Guantanamo vers le Maroc. Un juge antiterroriste l’a auditionné, notamment sur ses liens présumés avec le Groupe islamique combattant marocain (GICM) bien avant son arrestation en 2001 au Pakistan. Le 11 février 2016, le juge antiterroriste lui avait accordé la liberté provisoire en attendant le début de son procès.

En octobre 2015, dans son courrier adressé aux avocats de Chekkouri, le département américain de la Justice avait émis des doutes sur « toutes les preuves identifiant les liens de Chekkouri avec l’organisation connue sous le nom de Groupe islamique marocain combattant », une structure affiliée à Al-Qaïda.

Mohamed El Hamraoui