Algérie : un député arrêté pour avoir aidé sa fille à tricher au brevet

 Algérie : un député arrêté pour avoir aidé sa fille à tricher au brevet

L’anglais devient la quatrième langue obligatoire à l’école primaire en Algérie

En Algérie, un député a tenté d’aider sa fille à tricher à un examen. Avec la complicité d’un gendarme, il a voulu lui faire parvenir les réponses dans la salle d’examen. Sa dénonciation par un membre de l’établissement a conduit à son arrestation.

Selon les médias algériens, le député Abdenacer Ardjoun avait chargé le chef de la brigade de la gendarmerie de faire parvenir à sa fille candidate des réponses à l’épreuve de mathématiques. La jeune fille, qui passe l’examen du brevet, devait recevoir l’enveloppe directement pendant l’épreuve. Le surveillant de la salle a découvert la tentative de tricherie et porté plainte contre le député et l’officier.

Un député de la majorité en Algérie a été mis en examen et écroué le 10 juin. De même que le chef de la gendarmerie locale. Selon un communiqué du tribunal d’El-Oued dans la préfecture d’El-Meghaier (650 km au sud-est d’Alger), le député du Front de libération nationale (FLN) et le chef de la gendarmerie locale « ont été placés en détention provisoire » pour tentative de fraude lors d’une épreuve du Brevet de l’enseignement moyen (BEM) et pour « abus de fonctions ».

Mohamed C.