Aswat Jadida : 10 ans d’évolutions dans les médias arabes

 Aswat Jadida : 10 ans d’évolutions dans les médias arabes

CFI

 CFI, qui développe les médias dans le monde, sort un ouvrage, Aswat Jadida, qui met en lumière ses 10 années d’appui au développement du monde arabe.

Il y a 10 ans, une vague inédite de demandes de démocratisation traverse les pays arabes. Des milliers de manifestants demandent plus de liberté, de la démocratie et des meilleures conditions de vie. De ces mouvements, naitront des médias citoyens, portés souvent par la jeunesse. Ces médias numériques ont permis d’ouvrir le champ médiatique pour une information citoyenne.

CFI suit de près ces nouvelles pépites, en les soutenant mais aussi en développant les médias dans le monde. Ses actions d’aides lui permettent de sortir un ouvrage sur 10 ans d’évolutions médias dans le monde arabes, Aswat Jadida (Nouvelles voix).

>>Lire aussi : Thierry Vallat (CFI) : “Les journalistes sont des personnes passionnées”

De la Tunisie à la Jordanie.

L’ouvrage Aswat Jadida met en lumière des photos, des témoignages mais aussi de jolis portraits de cette génération citoyenne. Ces acteurs de la société civile s’engagent pour une information pluraliste et citoyenne. Diversifiée, jeune et intelligente, cette nouvelle presse remue l’espace médiatique arabe.

Cofondateur d’Inkyfada, média né dans le sillage de la révolution tunisienne, Malek Khadhraoui a pu bénéficier du programme, Ebticar Media. Avec son média, il souligne la difficulté d’avoir un lectorat qui a confiance. Cette relation nécessaire a imposé au média tunisien d’être un contre-pouvoir pour mieux saisir les enjeux actuels de la Tunisie. Dans le même esprit, on en apprend sur des initiatives comme Radio Rozana, radio syrienne qui émet depuis Paris avec un réseau de correspondants en Syrie ou celle de Mégaphone, média alternatif au coeur de la révolution de 2019 au Liban.

Cette plongée dans le passé des médias arabes fait ressurgir aussi les projets portés par CFI comme les forums 4M, menés par Pierre Haski, président de l’association Reporters sans frontières. Il se souvient de “l’expérience humaine formidable” qui a apporté “beaucoup d’espoirs” déçus par les processus politiques. Les forums 4M (4ème média) auront permis aux participants de se rencontrer et d’avoir accès à des expériences valorisantes.

>>Lire aussi : David Hivet (CFI) : “Les révolutions arabes, ça a été aussi la révolution de CFI”

Femmes, paix, transformation numérique

Avec Aswat Jadida, on découvre aussi la place des femmes dans les médias, comme celle qu’a prise Tala Al Sharif, créatrice de la première plateforme vidéo consacrée aux femmes à Hébron : Female Chimeras. Au Maroc, on retrouve le projet Echos des voix féminines qui donne la parole aux jeunes femmes en milieu rural, dans la région de Marrakech-Safi.

Les médias peuvent aussi contribuer à avoir un rôle de conciliateur. Ca a été le cas des ateliers Mosul Talks, qui a vu la participation des acteurs et actrices des médias de la région. Syrie, Yémen,…. Sur tous les terrains de guerre, CFI a aidé à la création de nouveaux médias, qui mettent en avant la paix entre les citoyens.

Aswat Jadida est un ouvrage nécessaire pour mettre en valeur ce patrimoine médiatique arabe, balbutiant certes mais foisonnant et indépendant.

 

 

 

 

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).