Covid-19 : bientôt une opération de vaccination massive au Maroc

 Covid-19 : bientôt une opération de vaccination massive au Maroc

Depuis que le Roi Mohammed VI a ordonné une vaccination anti-Covid-19 massive dans les prochaines semaines pour préserver la santé des Marocains et des résidents étrangers, ainsi que d’endiguer les impacts socio-économiques de cette pandémie, le gouvernement marocain n’a pas chômé. Une stratégie nationale de vaccination se dessine et se précise.

Khaled Aït Taleb, ministre de la Santé du Maroc, a dévoilé, lundi 23 novembre à Rabat, les grandes lignes de la stratégie nationale de vaccination contre le Covid-19 qui couvrira l’intégralité du territoire. Il a précisé que son département travaille en étroite collaboration avec le ministère de l’Intérieur pour la mise en œuvre de cette stratégie.

Une opération sur 12 semaines

Devant les parlementaires, le ministre Aït Taleb a annoncé que l’opération de vaccination s’étalera sur 12 semaines, mobilisant 2.888 points de vaccination à travers toutes les régions du Royaume. Chaque personne sera vaccinée à deux reprises dans un intervalle de temps de 21 jours, soit en se déplaçant aux points de vaccination, soit lors des tournées des équipes mobiles de vaccination qui se déplaceront selon un planning établi dans les hôpitaux, les administrations publiques, les usines, les cités universitaires, les prisons, etc. 

25 millions de Marocains concernés

Cette vaccination à grande échelle concernera 25 millions de Marocains, soit 80% de la population de plus de 18 ans. Elle s’effectuera selon les critères de priorité définis par l’OMS, à savoir le personnel médical, le personnel de l’enseignement, les personnes âgées et les malades chroniques (diabétiques, hypertendus, etc.). Le ministre marocain Aït Taleb a rassuré les parlementaires sur le vaccin en déclarant que les indicateurs des essais cliniques effectués grâce à des volontaires marocains sont positifs et confirment sa sécurité et son efficacité. 

>> Lire aussi : Vaccin anti-Covid 19 au Maroc : des résultats « très positifs »

“Pas de réactions indésirables graves”

Le Maroc a fait le choix du vaccin chinois de la société Sinopharm, dont le président Liu Jingzhen a déclaré vendredi 20 novembre sur son site que son laboratoire a déjà administré deux vaccins expérimentaux contre le Covid-19 à près d’un million de personnes : « Nos vaccins ont été inoculés à près d’un million de personnes et nous n’avons pas eu de retours faisant état de réactions indésirables graves ». Il ajoute que « aucune des personnes vaccinées n’a contracté le Covid-19, bien qu’elles aient voyagé dans plus de 150 pays ». 

Une vaccination gratuite

Actuellement, les ministères marocains de la Santé et de l’Intérieur finalisent les dernières briques du dispositif à large spectre : homologation du vaccin pour son déploiement, logistique, humaine (5.000 à 6.000 vaccinateurs), campagnes de sensibilisation des populations, suivi des personnes vaccinées, etc. 

Le site d’information Medias24 a rapporté que « la vaccination sera gratuite malgré le coût élevé d’acquisition du vaccin. Elle sera donc un service public au Maroc». 

>> Voir aussi : M.Benahmed (INSERM) : « Nous avons la collision de deux épidémies »

Malika El Kettani