The Next Society : développer l’innovation

 The Next Society : développer l’innovation

Emmanuel Noutary


Le projet The Next Society, ayant pour but d’encourager le potentiel créatif des innovateurs en Méditerranée, « recrute » sa seconde promotion.


Première réussie ?


Lancée en mai 2017 par la plateforme Anima Invest Network, qui travaille sur l'innovation en Méditerranée depuis une dizaine d'années, la première promotion du projet The Next Society touche à sa fin. Avec un plan d'action sur quatre ans (2017-2020), ce projet regroupe un large réseau d'entrepreneurs, investisseurs, d'ONG… de pays méditerranéens dont plusieurs du MENA (Middle East & North Africa) comme le Maroc, la Tunisie, l'Algérie, l'Egypte, la Jordanie, le Liban et la Palestine.


Décloisonner l’innovation


Le but de The Next Society est d'inspirer des nouvelles stratégies et des politiques publiques pour l'innovation : « Nous voulons décloisonner ce sujet de l'innovation. L'innovation n'appartient pas à l'industrie ou à la recherche ou à l'éducation. L'innovation c'est travailler sur tous ces aspects-là (…) tout est lié » expliquait Emmanuel Noutary, délégué général de Anima Investment Network, au début de l’aventure.


Mise en pratique


Pendant un an, au travers de différents ateliers, 21 entrepreneurs du Maroc, d'Algérie, de Tunisie, d'Egypte, de Palestine, de Jordanie, du Liban, ont pu perfectionner leurs discours sur les produits ou services proposés et mieux appréhender les attentes des investisseurs. Cette première promotion de The Next Society a pu bénéficier de plusieurs services d’accompagnement dans le cadre du programme Start-up Booster Track comme, par exemple, l’Innovateur Academy (ateliers sur le financement et la propriété intellectuelle), le programme de mentoring pour les entrepreneurs et de formation pour les mentors ou encore les missions de Soft Landing dans des centres d’innovation européens.


Défis


Alors que la première session touche à sa fin, The Next Society lance un appel à candidature pour la prochaine promotion (inscription possible jusqu’au 15 novembre). Pour la première promotion, dont l’accompagnement se terminera fin 2018, les espoirs placés en eux sont de taille. Pour The Next Society, le développement de l'innovation, notamment dans la région MENA, permettra de répondre aux défis auxquels font face aujourd’hui les pays arabes méditerranéens « Ces pays représentent 6% de la population mondiale et ils pèsent pour 30% des importations de blé, donc il existe de gros enjeux d'indépendance alimentaire. Nous savons également qu'il y a ici 80 millions de personnes qui seront en situation de pénurie d'eau en 2025 ».

Charly Celinain

Charly Celinain