Elections au Maroc : Bérézina chez les Islamistes

 Elections au Maroc : Bérézina chez les Islamistes

Les islamistes du PJD dévissent complètement lors des dernières élections législatives au Maroc. ABDELHAK SENNA / AFP

Il va falloir attendre la confirmation avec le résultat final de ces triples élections que le ministère de l’intérieur a promis de divulguer sous peu. Mais d’ores et déjà, deux données majeures sautent aux yeux. La bérézina du PJD qui semble avoir connu là la pire de ses années électorales en se retrouvant à la queue du peloton avec 12 misérables sièges aux législatives.

La seconde, c’est que les efforts continus du Rassemblement des Indépendants ont donné leurs fruits portant ce parti à la première place avec 97 sièges parlementaire suivi de près par le Parti Authenticité et Modernité ( 82 sièges) que l’on croyait pourtant moribond. L’Istiqlal semble maintenir le cap en se plaçant à la troisième place avec 78 strapontins.

Dans les résultats provisoires annoncés par le département de Abdelwahed Laftit, on retrouve les socialistes qui ont fait néanmoins un bon score malgré les prévisions moroses , ainsi l’USFP a décroché 35 sièges contre 26 sièges pour le Mouvement Populaire, 20 sièges pour le PPS ,18 sièges pour l’UC et enfin à la traîne les islamistes avec leur 12 misérables sièges qui conduisent pourtant le gouvernement depuis les deux dernières législatures. Laftit a précisé que les résultats des régionales et des communales seront annoncés par voie de communiqué. Il va falloir attendre confirmation de ces chiffres pour voir lequel de ces trois partis dominent donc l’hémicycle, le RNI, PAM et Istiqlal va présenter son chef de gouvernement qui ne sera effectif qu’après la validation par le roi puisque c’est ainsi que le veut la Constitution .

Mohamed El Hamraoui