Belgique : Une nonagénaire laisse son respirateur aux plus jeunes et meurt

 Belgique : Une nonagénaire laisse son respirateur aux plus jeunes et meurt


L'histoire rapportée par 7sur7 Belgique est particulièrement émouvante. Originaire de Binkom, près de Lubbeek dans le Brabant flamand, Suzanne Hoylaerts, 90 ans, testée positive, refuse le respirateur pour le laisser à des personnes plus jeunes. Elle a dit à sa fille Judith : "Tu ne dois pas pleurer. Tu as fait tout ce que tu as pu. J'ai eu une belle vie."


Suzanne Hoylaerts a ému la Belgique et les réseaux sociaux. Cette nonagénaire perd l'appétit à la mi-mars.  Même si son état n'est pas inquétant, elle n'a pas d'autres symptômes (toux, fièvre). Soudain, le 20 mars, elle se sent soudain fatiguée.


Emmenée à l'hôpital par sa fille, Judith, elle est testée positive au COVID19. Son taux d'oxygène étant bas, elle est placée aux urgences aux mains du personnel soignant. Empêchée de la voir en raison des mesures de restrictions, sa fille Judith est en contact avec l'équipe des médecins tous les jours.


Suzanne refuse le respirateur artificiel car elle a "choppé cette "bébête". Elle demande aux médecins "Gardez cela pour les plus jeunes. J'ai déjà eu une belle vie", rapporte Judith qui indique que c'est sa "maman tout craché : toujours prête à aider les autres."


Suzanne Hoylaerts est partie le samedi 21 mars 2020. Comme pour les autres victimes du coronavirus, Judith n'a pu assister à l'enterrement de sa mère.


Voir aussi :


Tribune : un peu de décence, s'il vous plait. On meurt !

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).