Interdiction de l’islam : le maire de Venelles hospitalisé d’office après ses propos « incohérents »

 Interdiction de l’islam : le maire de Venelles hospitalisé d’office après ses propos « incohérents »

Le maire de Venelles fait l’objet d’une procédure d’expulsion de l’UMP après avoir demandé sur Twitter d’interdire la pratique de l’islam en France.


Le maire de Venelles, Robert Chardon, qui s'était notamment prononcé pour « interdire le culte musulman en France » a été hospitalisé d'office dans la journée, ont annoncé des sources proches du dossier. L’élu UMP est déjà sous le coup d’une procédure d’expulsion lancée après ses propos polémiques tenus jeudi (14 mai)sur Twitter.


 


Hospitalisé d’office


La demande d'hospitalisation a été formulée par un tiers compte tenu de « l'incohérence de ses propos ». Sur son compte twitter, Robert Chardon a répété plusieurs fois son appel à « interdire » le culte musulman en France. Pour lui, « celui qui pratique (doit être) immédiatement reconduit à la frontière ».


L’élu, qui n’avait pas été actif sur le réseau social depuis le 22 octobre, a ensuite confirmé ses propos. Loin d’invoquer un éventuel piratage de son compte, le vice-président de la communauté de communes du Pays d’Aix-en-Provence a affirmé : « C’est bien moi qui suis l’auteur » de ces tweets.


 


Procédure d’exclusion de l’UMP


L’UMP a lancé vendredi une « procédure d’exclusion » visant le maire de Venelles, 8 000 habitants. « J’ai demandé qu’une procédure d’exclusion soit engagée pour des propos absurdes qui ne correspondent en aucune manière aux valeurs et au projet de l’UMP », a déclaré la vice-présidente du parti Nathalie Kosciusko-Morizet.


Une « procédure d’exclusion » de Robert Chardon est « en cours », avait également annoncé peu auparavant sur Twitter, le député-maire de Nice Christian Estrosi. « Les propos du maire de Venelles sont intolérables et incohérents, il a été immédiatement suspendu », avait ajouté M. Estrosi, président de la Commission nationale d’investiture de l’UMP et chef de file du parti pour les élections régionales en PACA.


Rached Cherif

Mohamed C.