“Gaza mon amour” représentera la Palestine aux Oscars

 “Gaza mon amour” représentera la Palestine aux Oscars

Les réalisateurs palestiniens, les frères jumeaux Tarzan et Arab (dont les vrais noms sont Ahmad et Mohammed) Abu Nasser au Festival de Cannes, pour la projection du film “Sicario”, le 19 mai 2015. LOIC VENANCE / AFP

C’est officiel : “Gaza mon amour”, le dernier film des deux réalisateurs palestiniens Arab et Tarzan Nasser représentera la Palestine à la 93e cérémonie des Oscars dans la catégorie meilleur film en langue étrangère. Une cérémonie qui devrait avoir lieu le 25 avril 2021 à Los Angeles. Avec “Gaza mon amour”, c’est la 13e fois que la Palestine est représentée aux Oscars. 

 

"Gaza mon amour", le dernier film des deux réalisateurs palestiniens Arab et Tarzan Nasser.
Affiche de “Gaza mon amour”, le dernier film des deux réalisateurs palestiniens Arab et Tarzan Nasser (2020).

C’est un honneur pour nous de représenter la Palestine aux Oscars. Nous sommes fiers de pouvoir montrer à travers ce film que l’amour est possible à tout âge et qu’il peut avoir lieu partout, même à Gaza“, insistent les frères Nasser.

“Gaza mon amour” raconte l’histoire d’un pêcheur célibataire d’une soixantaine d’années à Gaza, secrètement amoureux d’une femme couturière dans le marché où il la croise régulièrement.

Un jour, il tombe sur une statue antique d’Apollon dans son filet de pêche, qu’il cache chez lui. Quand les autorités locales découvrent l’existence de ce trésor, les ennuis commencent pour le pêcheur. L’histoire est inspirée d’un fait divers : la découverte d’une statue antique d’Apollon qui fut l’objet du documentaire de Nicolas Wadimoff L’Apollon de Gaza (2018).

“Gaza mon amour” est le troisième film des frères Nasser. En mai 2013, leur court-métrage “Condom Lead” est le premier film palestinien à être montré en compétition officielle au Festival de Cannes. “Dégradé”, leur premier long métrage est sélectionné en compétition à la Semaine de la Critique.

>> Lire aussi : 

Le 9e festival du film franco-arabe de Noisy-le-Sec décale ses horaires

Festival du film de Locarno avec au programme L’Apollon de Gaza de Nicolas Wadimoff

Nadir Dendoune