Bientôt un procès contre des tortionnaires syriens en Europe

 Bientôt un procès contre des tortionnaires syriens en Europe

Bade-Wurtemberg


Trois Syriens ont été arrêtés en Allemagne et en France. Leur procès aura bientôt lieu. Ils devront alors répondre de « crimes contre l'humanité ».


Les faits ont été commis entre 2011 et 2013. Ces hommes auraient participé aux exactions commises contre les populations civiles par le régime syrien.


Le premier, interpellé en région parisienne, serait un ancien des services de renseignement du régime de Bachar el-Assad. Les deux autres, arrêtés en Allemagne, à Berlin et à l’ouest du pays, seraient également membres des services de renseignement syrien. Les trois hommes avaient le statut de réfugiés en Europe depuis 2013.


Un procès aura lieu en Europe dans les prochains mois. C’est la première fois que des crimes imprescriptibles, c’est-à-dire des crimes contre l’humanité, seront jugés sur le vieux continent. La FIDH, Fédération internationale des ligues des droits de l'Homme, s’est d’ailleurs portée partie civile.



500 000 prisonniers



Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme, au moins 60 000 personnes sont mortes sous la torture ou en prison depuis le début du conflit, et le chiffre s’élève à 500 000 lorsqu’il s’agit de prendre en compte le nombre de citoyens syriens qui ont été placés en prison.


C’est après la diffusion du travail d’un photographe de la police militaire syrienne, surnommé César, montrant des photos des victimes, que le Parquet de Paris a ouvert, conjointement avec l’Allemagne, une série d’enquêtes, dont l’une d’elle a porté ses fruits avec l’arrestation de ces 3 hommes.

 

Chloé Juhel

Chloé Juhel