Les néologismes de Aya Nakamura salués à l’Assemblée Nationale   

 Les néologismes de Aya Nakamura salués à l’Assemblée Nationale   

Aya Nakamura, la chanteuse francophone la plus célèbre dans le monde

Le  député Rémy Rebeyrotte fait l’éloge de l’interprète Aya Nakamura et de sa capacité à réinventer le français

Que veulent bien dire “Pookie”, “Djadja” ou “Joli Djo” ?  Si pour certains, cela ne signifie rien. Ce sont des titres de chansons qui ont fait la notoriété d’Aya Nakamura. Une jeune artiste de 25 ans qui cumule  plus de 2 milliards de vues sur Youtube. Elle est incontestablement la nouvelle diva de la pop française.

Le député Rémy Rebeyrotte de la République en marche, lors de la réunion pour étudier le texte de loi visant à promouvoir “la France des accents”, a saisi cette occasion pour illustrer “la diversité et un profond humanisme” qu’il décèle dans les textes d’Aya Nakamura. Sans l’avoir vraiment cherché, Aya Nakamura, née au Mali, ayant grandi en région parisienne, est ainsi désignée comme ambassadrice de la langue française.

La chanteuse francophone la plus écoutée dans le monde

Ce qui fait la richesse de la langue, c’est son évolution permanente, selon l’élu.  « Ce qui rend le français vivant, c’est sa créativité. Face aux anglicismes, les Français auraient intérêt à réinventer la langue française », conseille-t-il. Il enchaine en donnant l’exemple d’Aya Nakamura et sa capacité à réinventer des expressions françaises. Rémy Rebeyrotte fait l’éloge également de la langue française à porter sa diversité. Il a mis en avant le talent de la chanteuse française qui y contribue en lançant « de nouvelles expressions et évolutions et de les porter au niveau international». Par cette initiative législative, les députés visent à intégrer dans la loi la notion “de discrimination par l’accent”.

>> Lire aussi :Les Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis avec l’artiste marocain Youness Aboulakoul

Aya Nakamura, s’est imposée comme nouvelle égérie de la pop au-delà de l’Hexagone. C’est incontestablement la chanteuse francophone la plus écoutée dans le monde.

Souvent interpelée par les médias pour ses expressions qu’elle a introduites dans le langage parlé, Aya Nakamura répond à ceux qui la critiquent par ces mots : « C’est  difficile de comprendre les paroles d’une chanteuse, quand on ne se met pas à sa place. » Nous avons tenté de le faire et voila le résultat. Dans le jargon de Aya « Pookie » est une balance, « Djadja » signifie menteur,  « Joli DJO », joli gars. Un nouveau lexique à apprendre si l’on vent s’immiscer dans l’univers de l’artiste adulée.

Mishka Gharbi