Mokhtar Belmokhtar tué dans un raid français ?

 Mokhtar Belmokhtar tué dans un raid français ?

Mokhtar Belmokhtar dit “Laouar” (Le borgne)


L’insaisissable et très recherché Mokhtar Belmokhtar dit "Laouar" (Le borgne), émir d'Al Qaeda au Maghreb islamique (AQMI), est, une fois encore, donné pour mort. 


Il serait touché par une frappe  aérienne menée, mi-novembre au sud de la Libye, par des unités de l’armée de l’air française en collaboration avec l’armée américaine qui, toutefois, s’est contentée de livrer aux Français des renseignements sécuritaires, c'est-à-dire le lieu où se trouvait le djihadiste algérien. 


C’est du moins ce qu’a rapporté aujourd’hui le journal américain Wall Street journal, repris par plusieurs médias français et algériens. Précision du très respectable média américain : ni Washington ni Paris n’ont confirmé ou infirmé l’information.


Le 21 avril dernier, le ministère libyen de l’Intérieur a annoncé l’arrestation d’Asma Keddoussi,  une Tunisienne de Sidi Bouzid et femme présumée de l’émir d’AQMI, en compagnie d’une autre femme tunisienne. L’information a été confirmée par les autorités tunisiennes mais démentie par AQMI.


Très actif dans le sud algérien dont il est natif – il est né à Ghardaia -, Mokhtar Belmokhtar a été, en janvier 2013, le principal organisateur de la prise d’otages d’In Amenas, dans le sud-est algérien, qui s’est soldée par la mort de 38 otages et 29 assaillants.


Très dangereux, l’émir d’AQMI a vu sa tête mise à prix, en 2013 toujours, par les Américain pour 5 millions de dollars mais aussi par… Daesh en 2015. 


Yacine Ouchikh


 


 


 

Yacine Ouchikh