Maroc.Démantèlement d’une cellule connectée à la branche du Sahel de Daech

FADEL SENNA / AFP

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a démantelé, jeudi 5 septembre, une cellule terroriste composée de cinq individus.

Les personnes arrêtées sont âgées de 27 à 41 ans et s’activent dans les villes de Berkane et Nador. L’opération a permis la saisie d'équipements électroniques et d'armes blanches, a indiqué un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Selon les données préliminaires, les membres de cette cellule planifiaient de rejoindre des camps d'une branche de Daech dans la région sahelo-saharienne, avant de décider d'adhérer à l'exécution d'opérations terroristes ciblant des sites sensibles au Maroc.  Le chef présumé de la cellule terroriste a acquis des compétences dans le domaine des explosifs qu'il comptait utiliser dans ses projets destructeurs ; note la même source.

Depuis 2015, la Brigade de lutte contre le terrorisme (BLCT), qui relève du BCIJ, a réussi à démanteler pas moins de 57 cellules dont 51 en relation avec l’État islamique et 6 structures en lien avec « Al Faye Wa Al Istihlal ». Il s’agit là d’une action inlassable ayant permis d’arrêter 902 personnes, dont 14 femmes et 29 mineurs. Parmi les personnes arrêtées par la BLCT figurent 22 étrangers, dont huit Syriens, trois Afghans, deux Français, un Tchadien et un Russe, ainsi que dix Belgo-Marocains, cinq Franco-Marocains et un Franco-Algérien.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer