Maroc. Rapatriement : après l’Espagne, au tour de la Turquie

 Maroc. Rapatriement : après l’Espagne, au tour de la Turquie

Rapatriement de 313 citoyens marocains bloqués en Turquie Illustration – ABDULHAMID HOSBAS / ANADOLU AGENCY / AFP

Trois avions rapatriant au total 313 citoyens marocains bloqués dans différentes villes en Turquie, ont atterri hier soir à l’aéroport de Tétouan Saniat R’mel, dans le cadre de l’opération de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger. Les passagers, comprenant notamment des bébés et des enfants, ont été choisis en fonction de “critères humanitaires”.

>> Lire aussi : 

Rapatriement de 300 Marocains bloqués en Espagne

Trois avions ont décollé hier d’Istanbul vers Tétouan, embarquant respectivement 102, 104 et 107 citoyens marocains. Selon le directeur de l’aéroport Hassan Limouni, l’opération s’est déroulée dans le respect des mesures préventives et du protocole sanitaire en vigueur, et ce en coordination avec les autorités locales, la Sûreté Nationale, la Gendarmerie Royale, la Douane, ainsi que les cadres médicaux du ministère de la Santé.

Mesures respectées

Les services de santé ont pris plusieurs mesures au sein de l’aéroport pour accueillir les Marocains rapatriés, en contrôlant notamment leurs températures et en effectuant des tests de dépistage au Covid-19 pour chaque personne. L’opération s’est déroulée en suivant un protocole de santé strict. Pour éviter tout risque de contamination du Covid-19, avec port du masque obligatoire et respect de la distanciation sociale.

Neuf jours en quarantaine

A leur arrivée, les Marocains rapatriés ont pris des bus en direction d’établissements hôteliers situés sur le littoral de Tamuda Bay, entre Tétouan et Fnideq. Comme pour les opérations précédentes, un confinement de neuf jours a été rendu nécessaire avant que ces citoyens puissent rejoindre leur foyer et leur famille. Ils seront soumis à des tests de dépistage tous les jours durant leur quarantaine.

Des milliers de Marocains bloqués

À titre de rappel, des centaines de Marocains bloqués à l’étranger ont rejoint le Maroc à bord de plusieurs vols. En provenance d’Algérie, des enclaves espagnoles de Sebta et Melilla, de Madrid, Barcelone et des Iles Canaries. Des milliers de Marocains sont encore bloqués aux quatre coins du monde. Et ce, depuis la fermeture des frontières le 13 mars dernier. Les opérations de rapatriement se poursuivront et devront concerner prochainement d’autres pays, notamment la France.

>> Lire aussi :

Rapatriement de Marocains bloqués aux Iles Canaries

Malika El Kettani