Coup d’envoi des 10 ans de « Hip-hop convict »

 Coup d’envoi des 10 ans de « Hip-hop convict »


Un anniversaire qui tombe en pleine grève des surveillants de prison. Depuis tout juste 10 ans, l’association « Fu-Jo » organise des concerts et des ateliers en milieu carcéral. Ce soir, c’est un concert de Niska qui a lieu à la Maison d’arrêt de Nice. En attendant le festival « Hip hop convict » en février.


Au 9e jour du mouvement des surveillants de prison, le concert du rappeur Niska, triple disque de platine, aura bien lieu, ce soir, à la prison de Nice. Une première date qui ouvrira une série jusqu’au festival « Hip hop convict » pour célébrer les 10 ans de cette structure. Le 20 février à Paris et le 4 mai à Toulon. Des artistes comme Nekfeu, S-Crew, Dinos, Cut Killer ou encore Disiz et Dj Pone se mobilisent pour apporter de la culture là où il n’y en pas.


Nécessité du travail culturel


« Cette année, nous fêtons nos 10 ans d’actions dans les prisons de France, 10 ans que les artistes nous suivent et nous soutiennent », expliquent les organisateurs sur les réseaux sociaux,« car ils savent la nécessité du travail culturel et que cette culture doit être accessible à tous et même aux détenus… ».


« La Shtar Academy »


Depuis 2008, l’association « Fu-Jo », créée par Mouloud Mansouri, a pour but l’organisation d’évènements musicaux au sein des établissements pénitentiaires de la région PACA. En 2014, elle a bénéficié d’une bonne exposition médiatique avec la production d’un album de « La Shtar Academy », projet auquel de nombreux artistes ont participé : de Kery James à Grand Corps Malade, en passant par Orelsan, Olivia Ruiz, IAM, Youssoupha, Alonzo, Médine, Kool Shen, Oxmo Puccino, Sefyu ou encore Disiz…


Chloé Juhel

Chloe Juhel

Chloe Juhel