Maroc. Plan Solaire : Masen enregistre un petit retard de calendrier

 Maroc. Plan Solaire : Masen enregistre un petit retard de calendrier

Le plan solaire piloté par Masen prévoit la réalisation de projets solaires intégrés d’une capacité minimale de 2 000 MW d’ici 2020

La presse marocaine a annoncé ce week-end que le développeur-aménageur de la centrale solaire de Ouarzazate sera annoncé avant la fin du mois de janvier. Or, il n’en est rien… C’est l’aménageur pour les infrastructures (adduction en eau, connexion électrique, accès routier, télécoms, base vie…) qui sera connu d’ici la fin du mois. 4 ou 5 candidats sont en lice.

 

Cet aménageur effectuera le travail préparatoire à la venue du développeur qui sera sélectionné pour cette première centrale. Selon les prévisions, il aurait déjà dû être sélectionné et le lancement des travaux aurait dû commencer courant 2011.

Pour ce qui est de l’aménageur développeur de la première centrale de Ouarzazate, il ne sera pas connu avant février ou mars alors que, selon les prévisions initiales, l’adjudication et la finalisation des négociations devaient se faire avant fin décembre 2011.

Un retard de calendrier justifié par un membre du directoire de Masen (Moroccan Agency for Solar Energy) par les agendas des bailleurs de fonds. Il s’agit notamment de l’Agence Française de Développement, la Banque Africaine de Développement, la Banque Européenne d’Investissement, la Banque Mondiale, KFW Bankengruppe et la Japan International Cooperation Agency.

 

Un site de 2 500 hectares

L’aménageur-développeur qui sera sélectionné pour le premier site de Ouarzazate aura pour mission la conception, la construction, l’exploitation, la maintenance et le financement d’un complexe de production d’électricité par énergie solaire, d’une puissance qui se situera entre 125 et 160 MW.

Rappelons que le plan solaire piloté par Masen prévoit la réalisation de projets solaires intégrés d’une capacité minimale de 2 000 MW d’ici 2020, dont 500 MW pour le seul site de Ouarzazate qui constitue ainsi la plus grande centrale du programme. A Ouarzazate, 2500 hectares situés à 10 km Nord-Est de la ville ont été dédiés à ce projet.

Dernière actualité en date, une convention de financement entre le Maroc et l’Union européenne vient d être signée vendredi 20 janvier. Bruxelles va débloquer un don de 37 millions d’euros destinés au financement de la première phase du programme de l’énergie solaire.

Ahlam Jebbar

Ahlam Jebbar

Ahlam Jebbar