Rabat : deuxième manifestation dispersée de manière violente

Pour le deuxième fois en trois jours, les forces de l’ordre ont fait usage de la force pour disperser des manifestants qui voulaient se rendre devant le Parlement à Rabat. Mercredi 25 mai, une manifestation de médecins a été empêchée de s’approcher du siège du parlement, puis dispersée de manière violente. Un témoin cité par France 24 indique le chiffre d’une vingtaine de blessés, dont certains graves. Dimanche, des manifestants se réclamant du Mouvement du 20 février, ont également été blessés après des heurts avec les forces de l’ordre. Plusieurs opposants ont manifesté leur inquiétude au sujet de la réaction des autorités. Le ministre de la communication a assuré que “Le Maroc ne fera pas marche arrière et ira jusqu’au bout des engagements qui ont déjà été annoncés au plus haut niveau de l’Etat” estimant que les membres du Mouvement du 20 février “sont manipulés par les islamistes et les gauchistes”.

admin