Syrie – La psychanalyste Rafah Nached libérée

 Syrie – La psychanalyste Rafah Nached libérée

Rafah Nached

Arrêtée par le régime syrien le 10 septembre dernier, la psychanalyste Rafah Nached a enfin été libérée hier mercredi, après une grande mobilisation internationale.

Rafah Nached est libre ! C’est ce qu’annonçait hier soir mercredi un communiqué du comité de soutien à sa libération. La psychanalyste avait été arrêtée par les autorités syriennes le 10 septembre dernier et inculpée « d’activités susceptibles d’entraîner une déstabilisation de l’état ».

En fait d’activités « dangereuses », elle avait, comme le racontait son mari Fayssal Abdallah dans une lettre ouverte aux journaux, « entrepris un projet de travail de thérapie de groupe, avec un collègue, père jésuite, psychanalyste aussi. » Rafah essayait de donner un espace de liberté de parole à ceux qui souffraient du climat d’insécurité engendré par les récents événements en Syrie.

Formée en France, Rafah Nached a été la première psychanalyste en Syrie dans les années 80. « Dans le monde arabe, il a été difficile de faire exister la psychanalyse, et Rafah Nached a été une pionnière. (…) elle ne faisait pas de politique, elle faisait son métier. Elle n’était vouée qu’à une cause, celle de la psychanalyse et de ses patients. », confiait dernièrement au Monde, le psychanalyste libanais Chawki Azouri.

Son arrestation avait provoqué une grande mobilisation internationale. Hier mercredi, elle faisait partie des 1180 prisonniers libérés par le régime, “impliqués dans les évènements en Syrie et qui n’ont pas de sang sur les mains”, avait annoncé mardi la télévision syrienne.

Mouna Tamir

Mouna Tamir