Gennevilliers – Nasser Lajili se lance dans la bataille des municipales

 Gennevilliers – Nasser Lajili se lance dans la bataille des municipales

Nasser Lajili


Candidat de la France Insoumise aux Législatives de 2017, Nasser Lajili a décidé de se lancer seul à l’assaut de la mairie de Gennevilliers. A la tête d’une liste citoyenne, ce conseiller municipal d'opposition espère être soutenu par plusieurs organisations politiques de gauche. Nasser Lajili inaugure son bureau de campagne ce samedi 14 décembre, à 11h, au 38 rue Louis Castel à Gennevilliers.  


LCDL : Vous avez décidé de vous présenter à la mairie de Gennevilliers alors que vos idées semblent être très proches de celles du premier édile communiste de la ville…


Nasser Lajili: Comme lui, je suis effectivement de gauche et c’est là notre seul point commun. Son incapacité à se remettre en cause est une entrave insurmontable pour espérer, ne serait-ce qu’une entente.


L’actuelle majorité municipale est à bout de souffle. Le pouvoir municipal communiste est devenu dynastique. Depuis 40 ans, on prend les mêmes et on recommence !  On répète les mêmes erreurs avec les mêmes recettes. On est loin de ce communisme municipal qui fut à l’avant-garde du combat pour l’émancipation des classes populaires et la promotion des valeurs du partage et de l’élévation sociale et culturelle.


Gennevilliers ne doit plus être le pré carré d’un parti moribond à qui il ne reste plus qu’un passé prestigieux et souvent controversé, duquel les habitants n’ont, aujourd’hui, aucun bénéfice à tirer. Notre ville doit s’ouvrir en prenant des choix audacieux qui relèvent, dans la transparence, les grands défis de notre époque.


N'avez-vous pas peur en agissant ainsi de faire le jeu de la droite ?


Le meilleur moyen de faire gagner la droite serait de ne rien faire et de laisser la ville aller droit dans le mur. Être de gauche c’est exprimer son désir ardent de rendre le pouvoir au peuple, qui dans l’exercice de sa souveraineté donne mandat au pouvoir politique.


La concertation et le débat sont les formes les plus abouties de la démocratie participative. La liste que je conduis pour l’élection municipale s’engage à remettre la ville entre les mains de ses habitants, dans le cadre local d’une concertation véritablement populaire.


Quelles vont être vos premières décisions si vous êtes élu maire de Gennevilliers ?


Puisque notre liste promeut la transparence et qu’elle propose de rendre la ville à ses habitants, ma première décision sera de commander un audit pour que nos concitoyens aient une vision claire de la situation de notre collectivité.


Nous prendrons aussi des dispositions pour permettre à l’opposition de s’établir véritablement dans son rôle en ouvrant, par exemple, des espaces plus larges à son expression et en pensant aux moyens que légalement nous pourrons mettre à sa disposition.


Nous voulons procéder à un véritable bouleversement dans l’exercice du pouvoir local, car nous avons appris dans les débats que nous avons avec nos concitoyens, que tous les habitants de notre ville attendent, depuis longtemps, un tel changement. 


Et plus précisément ? 


Nous ferons en sorte que le personnel municipal travaille dans de meilleures conditions. Nous orienterons les dépenses d'investissements sur les actions concernant la jeunesse et les personnes âgées. Au niveau de l’octroi des logements, nous allons passer d'une culture de l'opacité à une culture de la transparence. Enfin, il convient de développer le commerce de proximité dans toute sa diversité.

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune