Palestine : L’allié historique d’Israël, la Colombie reconnaît la Palestine

 Palestine : L’allié historique d’Israël, la Colombie reconnaît la Palestine

crédit photo : Especial/Notimex/AFP


C'est une bombe à retardement laissée par le Prix Nobel de la paix et ancien président sur le départ, Juan Manuel Santos. La décision a été prise 4 jours avant qu'il ne quitte ses fonctions et annoncée au lendemain de l'investiture du nouveau président Ivan Duque : la Colombie, un des alliés historique d'Israël, reconnait officiellement l'Etat de Palestine.


Le ministère des Affaires Etrangères israélien fait grise mine. L'ambassade israélienne à Bogota a même parlé de "gifle à un allié loyal". En effet, s'il est un Etat sud-américain qui a toujours soutenu Israël dans les résolutions de l'ONU (avec le Panama), c'est la Colombie. C'est même l'un des rares Etats à ne pas avoir reconnu la Palestine. C'est dorénavant chose faite. "La Palestine est reconnu comme un Etat libre, indépendant et souverain" annonce un communiqué.


4 jours avant son départ, l'ancien président de centre droit, Juan Manuel Santos qui avait pourtant salué l'aide précieuse d'Israël dans la lutte contre les Farc, a pris cette décision historique. Pour l'expliquer, on met en avant son prix Nobel de la Paix qui l'a exposé à des pressions mais aussi le travail sur place d'une communauté palestinienne puissante et établie depuis plusieurs générations.


Le nouveau président conservateur, Ivan Duque a estimé officiellement que c'était un coup bas de son prédécesseur. Son ministre des Relations Extérieures, Carlos Holmes Trujillo a même laissé entendre qu'il pourrait revenir sur cette décision. Toutefois, il y a peu de chances que cela puisse arriver. Ivan Duque aurait été associé et l'aurait approuvé selon plusieurs sources.


D'autant qu'Ivan Duque a tenté de faire au mieux pour contenter l'Etat hébreu. Durant sa campagne, le nouveau président colombien avait annoncé le transfert de l'ambassade colombienne vers Jérusalem avant de se raviser devant les pressions de la communauté palestinienne. De son coté, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a annulé, début août, de façon inattendue, un voyage prévu en Colombie, du fait de la situation dans le sud d'Israël. 


Les relations entre les deux pays ne devraient pas s'en trouver affectées. La Colombie et Israël entretiennent de très bonnes relations diplomatiques depuis les années 50. En 1988, des accords commerciaux sont signés, réchauffant les relations entre les deux pays. Un accord de libre échange (non ratifié pour le moment) a même été signé le 10 juin 2013. Les Colombiens achètent leurs avions, des drones, des armes et des équipements militaires à Israël. Avec le Brésil, c'est l'un des meilleurs alliés de l'Etat hébreu dans la région. 


Le geste de la présidence n'en est donc que plus fort. Actuellement plus de 70% des Etats membres de l'Onu, soit près de 130 pays, ont reconnu la Palestine comme Etat indépendant.

Yassir GUELZIM

Journaliste Print et web au Courrier de l'Atlas depuis 2017. Ancien de RFI, LCI, France Inter. Producteur et réalisateur (Arte Reportage, France24, France tv).