Une semaine pour lutter contre l’homophobie

 Une semaine pour lutter contre l’homophobie

Le Refuge


Jusqu’au 20 mai, c'est la semaine nationale du Refuge. Cette association veut sauver de l’isolement les jeunes rejetés par les leurs parce qu’ils sont gays.


Comme chaque année, et particulièrement pour le 15e anniversaire du Refuge, toutes les équipes de l’association se mobilisent pour sensibiliser la population sur les questions d’homophobie et leurs conséquences dramatiques.


Pour cette nouvelle édition, des histoires positives des jeunes que l’association héberge vont être mises en avant. Un cycle de conférences abordera la capacité de résilience des victimes de LGBT-phobies.


Comment arrivent-elles à dépasser les souffrances psychologiques ou physiques faisant suite au rejet ? Comment les professionnels et les bénévoles du Refuge aident-ils les jeunes à aller de l’avant et à aller mieux ?


Des spécialistes de l’accompagnement prendront la parole aux côtés de représentants du Refuge et de jeunes témoins.


Le psychiatre et psychanalyste Serge Hefez sera l’invité du Refuge au Lavoir moderne parisien demain, le mardi 15 mai à 17h, puis à Lille le 16 mai.


Pour les jeunes homosexuels isolés


Le Refuge est une association nationale reconnue d’utilité publique. Elle propose un hébergement temporaire et un accompagnement psychologique et social aux jeunes victimes d'homophobie.


Il y a quelques années, « Le Refuge » portait bien son nom : elle a longtemps été la seule structure de soutien et d’accueil pour les jeunes homosexuels isolés en France, ceux qui ont entre 18 et 25 ans.


Au départ, il n’y avait que 6 places. Aujourd’hui, il existe plusieurs antennes en Ile-de-France, à Avignon, à Toulouse et, entre autres, à Montpellier, où se situe le siège de l’association. Mais les places restent chères.


En France, les jeunes homosexuel(le)s connaissent un taux de suicide 13 fois plus élevé que les jeunes hétérosexuels.


Chloé Juhel

Chloé Juhel

Chloé Juhel