Violences policières : transmettre la mémoire des luttes

 Violences policières : transmettre la mémoire des luttes

Beaumont-sur-Oise


Demain (31 mars), à Paris, aura lieu une « journée de rencontres et de solidarité » en faveur des familles de victimes de violences policières. 


Echanger


La journée de rencontres et de solidarité « Justice pour tous » sera avant tout l'occasion pour les différentes familles de victimes de violences policières d'échanger, de partager les différentes expériences face la perte d'un proche et face au combat pour la vérité et la justice.


Parmi les nombreux exemples, le combat de la famille de Lamine Dieng, décédé en 2007 suite à une interpellation musclée d'officiers de police, à Paris. Après dix ans de lutte acharnée, la justice a prononcé un non-lieu définitif l'année dernière.


Acharnement ?


« L'intensification de la répression judiciaire contre certains comités, l'acharnement contre la famille Traoré, mais aussi l'impression de stagnation, d'impuissance ou d'isolement que peuvent ressentir certaines familles et certains comités rendent indispensable de poser la question de l'organisation, des méthodes employées, des stratégies suivies » expliquent les organisateurs de la journée.


Adama Traoré est décédé, dans des circonstances inexpliquées, en juillet 2016 suite à une interpellation. A peine cinq mois plus tard, mobilisés pour connaître la vérité sur sa mort, deux frères d'Adama ont été poursuivis, puis condamnés à de la prison ferme, pour « outrages » et « menaces » à deux agents de police.


Discussion


Le cœur de la journée « Justice pour tous » sera la discussion sur le thème « transmettre les mémoires des luttes pour renforcer les combats actuels pour la vérité et la justice ». Une organisation et des échanges nécessaires pour tenter de faire avancer les choses : « Si cette deuxième « journée de rencontres et de solidarité » peut modestement servir à mettre en discussion des acteurs de ces luttes passées et les acteurs des luttes actuelles, sur les actions à mener, les stratégies à suivre ou à écarter, les alliances à nouer, elle aura joué son rôle ».


Charly Célinain


Journée Justice pour tous, Paris (20e), à partir de 14h.

Charly Celinain

Charly Celinain